Culture

Découvrir  Madagascar  via le festival Sômarôho à travers le privilège Konka avec Telma. Du 1er au 04 août  prochain, dans le cadre  de la 6ème édition de ce festival, l’opérateur Telma va mettre à disposition des  offres spéciales. Selon Mirana Razakamahefa, responsable partenariat  auprès de Telma Madagascar, l’offre « First »  qui consiste à effectuer des appels et se connecter à l’internet est dédiée à cette occasion aux habitants de Nosy Be. « La  population peut doubler son appel et naviguer plus sereinement afin de partager les bons moments du festival en servant des bonus offerts », précise-t-elle.  
Ouverte aux enfants ayant un certain niveau. « Jejy Kilonga », une branche de « Jejy music orchestra and choir » est désormais opérationnelle. Cette école de musique accueille les enfants âgés entre 5 et 15 ans et enseigne tous les instruments de musique, dont le violoncelle, la guitare, le piano, la batterie ou encore les instruments à vent comme le saxophone, la trompette, la flûte. Les enfants y apprennent et jouent tous les styles musicaux, entre autres le classique, le jazz standard, les musiques populaires ou encore les rythmes « malagasy ».
Donner à la langue malagasy la place qu'elle mérite. Tel était le leitmotiv de la première femme malagasy Docteur d'Etat en Lettres, Bakoly Domenichini-Ramiaramanana. Effectivement, au fil des années, elle s'est toujours attelée à valoriser la langue malagasy à travers ses différentes actions. « Elle resta toute sa vie le défenseur de la littérature orale dont les racines s'enfoncent dans un passé plurimillénaire. C'est la première idée qu'elle défendit dans son article sur la littérature malgache pour l' « Encyclopaedia Universalis», dans des articles comme « Princesses du Ciel et princes de la Terre » pour l'exposition de Neuchâtel en…
A une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana, Ramena est un petit village de pêcheurs très tranquille, gardant une certaine authenticité. Lorsqu'il s'agit d'énumérer les atouts touristiques de Madagascar, omettre de faire les louanges à « Ramena » est inconcevable. C'est une station balnéaire située à la pointe Nord des côtes malagasy. D'après les spécialistes, elle fait partie des tops 10 des plus belles plages du monde. En effet, « Ramena » est une belle plage ancrée dans une baie. Elle est située à une vingtaine de kilomètres d'Antsiranana (ex Diego Suarez), une vieille ville ayant abrité la base navale de l'armée…
S’il est parfois un mur à franchir, le handicap prouve, sous bien des aspects, qu’il est aussi une fenêtre d’opportunité et d’évolution pour le monde du travail, un trait d’union indispensable pour la société. Dans l’artisanat aussi, la reconnaissance et l’intégration du handicap deviennent de réels enjeux. Formation, accompagnement, maintien dans l’activité… Des associations et organisations font en sorte que les personnes en situation de handicap, mais aussi les personnes vulnérables trouvent leur place dans la société en les réinsérant dans de cadres plus professionnels.
Le monde de la musique est en deuil ! Triste nouvelle pour les amateurs de bonne musique gasigasy et de cover : un membre de leur troupe favorite vient de rejoindre les firmaments. Il s’agit de la jeune femme talentueuse Mitchou Amy du groupe de trio « Rykala Vazo », qui a rendu l’âme samedi dernier après avoir combattu contre une maladie depuis quelques temps. En effet, une annonce a été faite par la chanteuse elle-même au mois d’avril dernier annonçant son regret de se retirer de la scène musicale durant un certain temps, pour des raisons de santé.
Tout au long de son histoire, le jazz est un moteur de transformation sociale positive et l’est encore aujourd’hui. C’est pourquoi l’UNESCO a créé  la journée  internationale du jazz. Depuis ses origines enracinées  dans l’esclavage, cette musique  a  fait  entendre sa voix  passionnée contre toutes les formes d’oppression. Elle est une langue de liberté qui parle au cœur de toutes des cultures. Tels sont les mots d’Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO de 2009 à 2017. A noter que Madagascar célèbre ladite journée depuis 2012. Cette année, la célébration est placée sous le thème « Jazz, femmes et développement ».
Page 1 sur 38

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana et Riana R. - L’heure de rendre des comptes !
  • Menace du TIM - Un pansement sur une jambe de bois
  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être

La Une

Editorial

  • Quid de la souveraineté nationale
    Rajoelina Andry Nirina consulte. Le Gouvernement relance et mobilise. Et pour cause, la souveraineté nationale piétinée. A l’approche du 40ème anniversaire de la résolution 34/91 de l’assemblée générale des Nations Unies du 12 décembre 1979 donnant gain de cause à l’Etat malagasy sur la question des Iles Eparses (Les Glorieuses, Juan de Nova, Bassas da India, Europa et Tromelin), le pays s’apprête à faire valoir son droit. A travers cette historique résolution, l’ONU reconnait la souveraineté de Madagasikara sur ces « perles » de l’océan Indien et recommande à la France d’entamer le dialogue avec l’Etat malagasy en vue de la rétrocession.   Quarante ans après, rien ne bouge ! Les bases d’un vrai et authentique dialogue n’ont même pas  été jetées. La France évite et crée des manœuvres dilatoires. Bref, elle se moque indifféremment.Le Gouvernement malagasy en place, dans son droit les plus légitimes, relance « l’affaire ». Selon le porte-parole Lalatiana Rakotondrazafy, ministre…

A bout portant

AutoDiff