Culture

A quelques jours de la fête nationale, la ville des Mille est déjà en pleine ébullition. Plusieurs événements s'organisent partout avec des programmations alléchantes et la plupart restent gratuites. Etant donné que l'Avenue de l'Indépendance est encore considérée comme une zone non conseillée pour tout type d'événements, les manifestations culturelles ont mis le cap vers Mahamasina.
La célébration de la fête nationale approche à grands pas. Sortir entre amis ou en famille pour regarder des podiums est devenu une habitude pour les amateurs de la fête. Pourtant, à cause de l’insécurité qui règne dans la Capitale, bon nombre de  parents n’osent plus emmener leurs enfants pour faire la fête. Cependant, pour  satisfaire les enfants, les adolescents et les parents, Okalou rassemble dans un cadre unique et sécurisé tous les aspects de la fête nationale. La 2e édition du festival Mazav’al Run aura lieu  le samedi 16 juin prochain au stade annexe Mahamasina.
Le mois de juin est celui de la langue malagasy. Durant cette période, des évènements sont organisés dans le but d’éveiller l’intérêt des malagasy pour leur langue maternelle. De nos jours, on reproche à une majorité de jeunes de négliger cette dernière. Néanmoins, il y a encore ceux qui s’efforcent de la valoriser. Les jeunes membres de l’union « Faribolana Sandratra » en font partie et cette année encore, ils effectueront ensemble des tournées littéraires dans divers lieux de la Grande île pour promouvoir la culture et la langue malagasy.
Les 12 candidates participantes au concours de beauté Miss Réunion 2018 sont actuellement en pleine préparation de l’élection qui se déroulera, le 25 août prochain, au théâtre Champ Fleuri. Cela fait 4 jours qu'elles sont à Madagascar pour un voyage exceptionnel de préparation, aux côtés de Miss Réunion 2017 et du président du comité Miss Réunion, Aziz Patel. Pour cette édition 2018, ces jeunes réunionnaises se sont rendues dans la Grande île, plus précisément à Nosy Be. Shooting, balades dans les paysages idylliques de l’île…
Il y a quelques années, il était encore méconnu du grand public mais avec le temps, le groupe qui était sacré lauréat du concours tremplin Madajazzcar en 2013 est vite devenu célèbre. Avec Mah Band et Ahoy, ils se sont attaqués il y a quelques années, à un monument de la chanson française : Claude Nougaro. Une interprétation qui en a surpris plus d’un. Maintenant, Jazz Quart est bien réputé non seulement auprès des mélomanes amateurs de jazz mais aussi dans d’autres genres musicaux puisque la plupart de ses membres jouent dans d’autres groupes, ce qui rend également leur nom…

Jazz@Tohatohabato - Une clôture en apothéose à Analakely

Publié le dimanche, 03 juin 2018
Chaque année, l'événement se professionnalise et attire de plus en plus de public. Malgré qu'il n'y ait pas eu d'invités internationaux, les mélomanes étaient toujours au rendez-vous et on sent vraiment une belle tension et communication entre les artistes et le public qui n’était pas forcément amateur de ce genre musical. Ainsi, pendant 4 jours, les artistes, musiciens malagasy ont donné la meilleure d'eux-mêmes sur scène en jouant non seulement pour le plaisir de l'assistance mais surtout pour leur propre plaisir.

Dadagaby - L’îcone du Vakodrazana s’est éteint

Publié le jeudi, 31 mai 2018
Triste nouvelle, une légende s’est éteinte. Dadagaby ou Gabriel Rakotomavo de son état civil qui a été hospitalisé depuis une semaine à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavolona a fini malheureusement par lâcher, il nous a quittés, dans la matinée d’hier. Dans les actualités d’hier, nombreux journaux ont encore démenti sa mort étant donné que des rumeurs ont circulé notamment sur les réseaux sociaux.
Page 1 sur 50

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff