Contact

Directeur de publication
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+261 34 02 409 77

Formulaire de Contact

Envoyer un e-mail. Tous les champs précédés d'un * sont obligatoires.

Fil infos

  • Ville de Boriziny (Port-Bergé) - Théâtre d’un cas de rébellion hier après-midi
  • Transports urbains et suburbains - La grève maintenue !
  • Sortie de crise - « Remettons le pouvoir au peuple par les élections » dixit Andry Rajoelina
  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !

La Une

Editorial

  • Où sont-ils ?
    Mesdames et Messieurs les Hauts Conseillers de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) siégeant sur le haut de la colline d’Ambohidahy sont-ils encore là ? Que font-ils ? Seraient-ils en train de somnoler ?  Ici-bas, c’est la cacophonie. Des bruits confus et incongrus se font entendre de partout. Des dirigeants politiques du pouvoir comme l’opposition, des membres de la société civile élèvent tous la voix, parfois, discordante. Vivement l’ « arbitrage » de quelqu’un ou d’une Institution de la République ayant autorité morale ou voix au chapitre et habilitée officiellement à trancher voire taper sur la table. La HCC, car il s’agit d’elle, doit sortir de sa léthargie. Etant la seule autorité censée juger le cas de l’espèce qui tourmente le pays, en ces temps difficiles, elle doit réagir, sans tarder.

A bout portant

AutoDiff