Politique

Le premier semestre de l’année 2020 vient de toucher à sa fin. Pour Madagascar en particulier, les six premiers mois de cette année auraient dû être décisifs et festifs. Le remaniement du Gouvernement en début d’année aurait dû apporter un nouvel élan dans la réalisation des velirano du Président de la République. Un élan vite coupé par la pandémie de coronavirus.  La réhabilitation du Stade Barea de Mahamasina ou encore la modernisation du Rovan’Antananarivo dont les inaugurations étaient initialement prévues avoir lieu avant la fête nationale, ont été retardées, en grande partie, à cause de la pandémie, qui a débarqué…
Mise au point. La porte-parole du Gouvernement et non moins ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo a répondu hier à la polémique autour du détournement d’une somme de 193 millions de dollars de la Banque mondiale vers des paradis fiscaux que certains détracteurs attribuent au régime actuel. Au cours d’une interview en marge de la distribution de CVO à l’Académie nationale des sports à Ampefiloha hier dans la matinée, la porte-parole du Gouvernement a remis les pendules à l’heure. « L’étude qui fait mention de ces fonds existe bel et bien », explique-t-elle de prime abord, expliquant cependant…
L’heure est grave. La hausse du nombre de nouveaux cas de contamination au Covid-19 se trouve au cœur des préoccupations aussi bien chez les simples citoyens que chez les dirigeants. Le sujet a, d’ailleurs, à l’ordre du jour lors du Conseil des ministres, toujours par visioconférence, démarré avant – hier en présence du Président Andry Rajoelina. Il a surtout été question d’améliorer la capacité de prise en charge des patients atteints de la pandémie à Madagascar et notamment pour la Région d’Analamanga qui est devenue le nouveau foyer de contamination.L’Etat a ainsi décidé d’enclencher la vitesse supérieure à travers la…
« Vous êtes un journaliste et vous êtes censé être au courant de l’information. Toutes les activités s’arrêtent à partir de midi, la presse ne fait pas exception ». C’est ainsi que s’est exprimé, avant-hier mercredi à 19h15, un des militaires préposés au barrage érigé au niveau de la RM1 (Andohan’Analakely) lorsque nous lui avons décliné notre fonction ainsi que la raison de notre déplacement à cette heure de la soirée. Et l’on aura beau essayer de lui faire entendre raison, rien n’y fit. L’homme en uniforme, d’un ton sec, nous somma d’aller voir ailleurs avant de tourner talon. Les instructions…
Le Groupe de Travail des Nations Unies sur la détention arbitraire (GTDA/ONU) vient de rendre publique sa décision concernant la plainte de l'opposant à la direction du polisario, El Fadel Breica, contre l'Etat algérien, pour enlèvement, torture, séquestration et détention illégale pendant plus de quatre mois, sur le territoire algérien par les milices du polisario et les services de sécurité algériens, en raison de son activisme pour la défense des droits de l'homme des populations des camps de Tindouf, plus particulièrement sa participation à un sit-in devant l'ambassade algérienne à Madrid pour réclamer la lumière sur le sort de son…
Non, le Président Andry Rajoelina n'est pas malade du Covid-19 ! Tel est, en résumé, le contenu d'un communiqué émanant du service communication de la Présidence de la République hier. Un démenti formel destiné à faire taire les mauvaises langues affirmant que le Chef de l'Etat serait atteint de la pandémie. « Le Président Andry Rajoelina est bien portant et n'est pas du tout atteint du Covid-19. Il n'a jamais quitté le territoire depuis le début de la crise sanitaire à ce jour », précise l'équipe de la Présidence.  
Haro sur l'esclavagisme moderne, la traite des personnes et le travail des enfants. Au cours d'une conférence virtuelle à l'occasion de la journée des leaders mondiaux, dans le cadre du sommet mondial de l'OIT sur la Covid-19 et le monde du travail, le Président de la République de Madagascar a réitéré son appel à la mobilisation de tous « à se lever pour dénoncer » des « malheurs et des horreurs », des « pratiques inhumaines » et à « agir pour y mettre fin ». « Ensemble dressons-nous face à ce fléau et agissons stratégiquement dans la solidarité des…
Page 1 sur 147

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff