Politique

Les députés du Tiako i Madagasikara, du Miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina élus à Antananarivo qui comptent tenir ce jour, à l’Hôtel de Ville d’Analakely, un compte rendu devant leur électeurs se veulent rassurant malgré les rumeurs de possibles perturbations. Depuis le début de la semaine, une opération de communication est menée par les gens du régime pour dénigrer la rencontre entre les parlementaires et les Tananariviens qui engendrerait des troubles. Au cours d’une conférence de presse en son bureau, le Préfet de Police Angelo Ravelonarivo avait indiqué que cette manifestation était purement et simplement un acte de déstabilisation. Une…
Dans notre édition du 24 mars 2018, en s’adressant aux opportunistes qui ont rejoint le camp du Hvm par pur intérêt personnel, nous avions titré  qu’ « il est temps de quitter le navire ». Le départ précipité du Chef de l’Etat et de ses proches, avant-hier, semble rappeler subitement ce conseil à ceux qui l’ont ignoré au même titre que l’avertissement donné en fin d’article selon lequel « Tandremo sao tratra farany eo » (Attention à ne pas être le dernier, traduction littérale).
L’heure est grave ! 24 heures avant la rencontre entre les députés de Tanà et la population au parvis de l’hôtel de ville à Analakely, les épouses de gendarmes (Vady zandary) sont montées au créneau hier au cours d’une déclaration faite à la presse. « Nous lançons un appel à votre endroit, mères, épouses, appelons nos maris à revenir », ont – elles déclaré. Sur cette lancée, elles ont lâché  un appel vibrant à l’endroit de leurs propres époux.  « A nos maris, prenez conscience de la situation qui frappe le pays. N’acceptez plus d’être des forces de répression et levez – vous en tant…
Une journée chargée. A seulement 48 heures avant le jour j prévu par les députés MAPAR et TIM pour la rencontre avec la population d'Antananarivo au parvis de l'Hôtel de ville à Analakely, plusieurs délégations de députés issus de ces deux formations politiques ainsi que des indépendants ont fait le tour des ambassades hier. Ils ont notamment été auprès de l'ambassade des Etats - Unis à Andranomena, à la résidence de France à Ivandry ainsi qu'au siège de l'Union européenne à Ankorondrano.

Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?

Publié le jeudi, 19 avril 2018
Le Président de la République , Hery Rajaonarimampianina, aurait quitté le sol national hier en fin d'après- midi. L'information a fait le tour des rédactions annoncant qu'il aurait pris le vol Air Mauritius vers une destination non déterminée. L'île Maurice serait la destination finale selon des sources tandis que d'autres avancent que ce sera la France. Les motifs de ce départ précipité du Président, accompagné des membres de sa famille, restent également inexpliqués dans la mesure où cette sortie à l'extérieur  ne figure nulle part dans le programme distillé par la Présidence de la République.
Les députés du Tiako i Madagasikara (TIM) et du Miaraka amin'ny Prézida Andry Rajoelina (MAPAR) vont déposer une plainte contre le préfet de police d'Antananarivo pour des menaces et une autre plainte de réserve contre X, a indiqué hier la députée élue dans le premier Arrondissement de la Capitale, Maître Hanitra Razafimanantsoa.

Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !

Publié le jeudi, 19 avril 2018
Certains artistes malagasy subissent dernièrement des abus des autorités. Un abus qui se manifeste par les annulations des concerts sans raison valable et crédible. Plusieurs groupes malagasy de renom ont été victimes ces derniers jours suite à des décisions intempestives des autorités. La semaine dernière, Black Nadia a vu son concert annulé suite à une note émise par un chef district dans la Région d'Itasy interdisant jusqu'à nouvel ordre toutes manifestations publiques dans sa circonscription.
Page 1 sur 162

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff