Politique

Deux ans après la tenue du sommet de la Francophonie à Madagascar, celui-ci  laisse toujours un goût amer à des opérateurs nationaux. Jusqu'à maintenant, du moins hier, une bonne partie des prestataires n'ont pas encore été payés par la présidence de la République. 6 milliards Ariary, c'est la somme que l'organisation du sommet de la francophonie (Osf), rattachée à la présidence, devrait payer à ces opérateurs nationaux qui avaient offert leurs services durant ce rendez-vous des pays francophones en 2016.

Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau

Publié le vendredi, 23 février 2018
En attendant la rencontre avec la ministre des Finances et du budget, Vonintsalama Andriambololona, le Syndicat national des agents des impôts de Madagascar (Snaim) est monté au créneau pour s’opposer au projet de cession de la collecte des droits de visa aux frontières de Madagascar à la société privée Ametis.
Déception pour certains, un ouf de soulagement pour d’autres. Alors que la restriction budgétaire devrait être le maître mot dans chaque ministère, une direction auprès de celui des finances et du budget a failli la passer outre. Il s’agit de la direction générale du budget dont le premier responsable a voulu organiser une festive demain au centre de conférence international (Cci) à Ivato. Là où une centaine d’invités, 600 selon des informations, auraient dû assister à un déjeuner dansant dans le cadre de la présentation de vœux de cette direction et de ses filiales. Dame rumeur a annoncé auparavant plus…
Amnetsy international vient de publier son rapport pour la période 2017 – 2018.  Un rapport qui rend compte des actions et préoccupations d'Amnesty international pour l'année 2017. Pour le cas de Madagascar, cette Organisation internationale aborde plusieurs sujets liés aux droits de l’homme et qui ont fait l’objet de violation dont la liberté de réunion, la liberté d’expression entre autres. Le harcèlement des activistes écologiques parfois réduits au silence sous le coup de poursuites judiciaires se situe également parmi les principales préoccupations de cette organisation. Dans un premier temps, Amnesty international souligne l’interdiction voire la répression des manifestations pacifiques sous…
L’interview de l’ancien Président de la Transition Andry Rajoelina diffusé dimanche dernier sur trois télévisions privées de la Capitale a créé une panique auprès du clan présidentiel. Ces derniers jours une campagne de dénigrements est menée par les zélateurs du régime Hvm pour tenter de contrer l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar et surtout décrier l’ex homme fort de la Transition. Il ne s’est passé aucun jour sans que des zélateurs du régime Hvm ne viennent au devant de la scène médiatique pour tenter de torpiller la démarche entreprise par Andry Rajoelina. Pour ne citer que le député élu à Atsimondrano…

Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…

Publié le mercredi, 21 février 2018
Personne n’a réellement la moindre idée du programme du Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Chaque discours ou chaque intervention des membres de l’Exécutif sur le sujet est une accumulation de vagues promesses, nimbée d’une volonté de tout changer, portée par un homme qui n’a rien fait de véritablement probant pour soulager la misère des 24 millions de malgaches. Pour preuve, Madagascar est actuellement le 5ème le plus pauvre du monde… En tout cas, bien malin celui qui pourrait résumer en quelques mots le fameux programme du numéro Un d’Iavoloha. Dernièrement, dans le Rendez- vous du président version papier, tentait…

Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête

Publié le mercredi, 21 février 2018
Les soupçons de corruption dans le cadre du concours d’entrée à l’Ecole Nationale de la Magistrature et des greffes pour la session 2018 continuent de faire des vagues. Hier, ce fut au tour du Syndicat des Magistrats de Madagascar de faire part de ses préoccupations par rapport à la fiabilité et la crédibilité  de l’organisation dudit concours. « La Magistrature malagasy se veut être un corps d’élite dans l’administration publique. (…) Pour être digne de confiance, le magistrat doit avoir une bonne moralité dès son recrutement qui se fait généralement par concours national. Il va de soi donc que l’organisation de ce…
Page 1 sur 145

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff