Société

Lucien Botovasoa est un apôtre de la charité et de la vérité. Il avait vécu dans le village de Vohipeno. Témoin de la souffrance des habitants et de sa patrie durant l’insurrection de 1947, il s’offrait à la mort pour les sauver. En 2017, le Vatican a reconnu son martyr. La cérémonie de béatification de celui-ci s’est tenue dimanche dernier à la place Saint-Benoît, Vohipeno. Une grande messe qui a réuni des centaines milliers de pèlerins… 

Analakely - Deux voleuses et une arnaqueuse jetées en prison

Publié le vendredi, 20 avril 2018
Les limiers du commissariat du 1er Arrondissement ont toujours beaucoup  à faire pour sévir contre les auteurs d’infractions  de tout acabit dans le secteur d’Analakely. Mardi, leurs gibiers étaient cette fois trois femmes, qui furent jetées en prison depuis. Deux d’entre-elles  prénommées Nathalie et Haingotiana ont été interpellées par un commerçant car elles étaient prises en flagrant délit de vol du sac à main contenant une somme d’argent d’une cliente dans son magasin.

SECES Tanà - « La crise est imminente »

Publié le vendredi, 20 avril 2018
Les syndicalistes de l’université d’Antananarivo reviennent à la charge. Le Gouvernement actuel n’est plus en mesure d’appliquer  les lois en vigueur. Il  n’arrive plus à honorer ses obligations et ses responsabilités envers le Syndicat des enseignants-chercheurs et des chercheurs enseignants de l’Enseignement supérieur (SECES) section Antananarivo.  Cela fait des mois que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) a entamé les procédures afin de régler les arriérés de ces enseignants-chercheurs et chercheurs- enseignants mais elles ont été insatisfaisantes.

Digue de Sisaony - La démolition des habitations commence

Publié le jeudi, 19 avril 2018
Une soixantaine de maisons devraient être démolies dans la Commune rurale de Soavina Atsimodrano. La rupture de la digue, rive droite de la rivière Sisaony, allant du canal Onikely à Vahilava et d’Onikely à Ikanga a causé une perte colossale pour les habitants. L’année dernière, 466 hectares de rizières sont inondées. Ainsi, 5 Communes, entre autres  Soalandy, Antanetikely, Ampahitrosy, sont totalement  isolées. A chaque saison cyclonique, les habitants sont terrorisés par cette rupture de la digue.Pour faire face à cette situation, la réhabilitation de la digue est la seule issue.

Ikalamavony - Grave émeute et mécontentement populaire

Publié le jeudi, 19 avril 2018
La caserne de la Gendarmerie caillassée, quatre bâtiments publics dont l’hôtel de ville, le bureau de la Région et celui du District complètement détruits. Tous les matériels dont des    ordinateurs qui se trouvaient dans ces locaux administratifs étaient saccagés. Mardi soir, Ikalamavony était comme pris de folie ou a été balayé comme après le passage d’une tempête à cause d’une grave émeute en lien avec le mécontentement populaire. Las de l’insécurité  qui les endeuille systématiquement et surtout de l’indifférence sinon l’impuissance du pouvoir en place pour la  juguler, les habitants de cette localité de la Haute-Matsiatra, s’étaient violemment soulevés.

Béatification de Lucien Botovasoa - Les catholiques en fête

Publié le mardi, 17 avril 2018
  Le Vatican a reconnu que Lucien Botavasoa est un martyr le 2 mai 2017. La cérémonie de béatification de celui-ci s’est tenue dimanche dernier à la place Saint Benoit, Vohipeno. Père de famille, instituteur dévoué, conseillé municipal, laïque et franciscaine, il est nommé patron des instituteurs et catéchistes, selon la décision épiscopale. Son nom sera célébré tout le 17 avril sur les calendriers des saints de l’église catholique.  « Ne vous détachez jamais de Dieu »  Le bienheureux Lucien Botovasoa est né à Vohipeno, en 1908. Il est issu d’une famille chrétienne. L’un des tout premiers chrétiens malgaches. Il…
Au détriment des fonctionnaires dans les régions, notamment les délégués. Le syndicat des employés du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) dénonce une affectation abusive des collègues auprès des directions régionales, ces derniers temps. « Les délégués ont été nommés à partir d’un arrêté ministériel, et voilà qu’une note de service les affecte d’une Région à une autre. Le délégué de Betroka est affecté à Ampanihy tandis que celui d’Antalaha est transféré à Ambilobe. C’est également le cas pour des techniciens de Miarinarivo et de Maroantsetra, entre autres. Apparemment, il s’agit d’une affectation disciplinaire quoique les concernés n’ont…
Page 1 sur 176

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff