Société

 A la rescousse. La faim affecte bon nombre de la population malagasy dont des enfants moins de 5 ans. Cela se manifeste par une malnutrition pouvant être aigüe. C'est dans le but de lutter contre ce problème alimentaire que des Centres d'activités nutritionnelles de l'Office national de nutrition (Onn) ou « Toby Secaline »  opèrent dans plusieurs quartiers notamment à Antananarivo.  En effet, les interventions des Agents communautaires en nutrition (Acn) contribuent amplement à l'amélioration de la situation actuelle. Leurs prestations de services essentiels en matière de nutrition aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants profitent à des milliers…

RN2 - Un camion fou défonce un Sprinter, 6 morts et 3 blessés graves

Publié le vendredi, 23 février 2018
6 morts dont 5 sur le coup, 3 blessés graves ! Une victime a rendu l’âme à l’hôpital de Moramanga. C’est le triste bilan de l’incurie d’un chauffard au volant d’un camion fou à Andranokopaka sur une ligne droite de la RN2,  à 8km de Moramanga, vers 2h du matin hier. Pour l’énième fois, cette portion de  route nationale desservant l’Est a été le théâtre d’un drame routier. Le camion semi-remorque venant de Toamasina et roulant à une vitesse folle a pulvérisé un minibus Mercedes Sprinter de la coopérative Kofimanga garé sur le coté de la chaussée, expliquant ainsi ces lourdes…

Travail au Koweït - Sept ressortissantes malagasy rapatriées

Publié le jeudi, 22 février 2018
Soixante- dix (70) femmes concernées. Ces ressortissantes malagasy ont récemment lancé un appel de détresse, à travers des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. D'ailleurs, l'Organisation internationale pour les migrations (Oim) a confirmé l'authenticité de la vidéo et du statut de ces femmes, regroupées dans un centre d'hébergement Shelter à Koweit City. La plupart d'entre elles s'y trouvent en situation irrégulière, un fait qui pourrait s'expliquer par leur envoi clandestin dans ce pays arabe. Alarmé, le comité interministériel pour les migrations des travailleurs malagasy s'est réuni d'urgence, au début de cette semaine, afin de déterminer les mesures…
L’affaire Houcine Arfa, l’ex-formateur de la garde présidentielle  et en fuite en Hexagone, est un os pour la ministre de la Justice. Chaque fois que l’occasion se présente, tel a été le cas hier, la presse ne la lâche point. S’estimant être victime de diffamation de la part du Franco-Algérien, le garde des sceaux Elise Alexandrine Rasolo, passe à la contre-offensive. Comme une autre personnalité au sein de la Justice également éclaboussée par le fugitif, la ministre a porté plainte contre le concerné. Interrogée alors par les médias concernant l’évolution de l’affaire désormais baptisée « Arfagate », la ministre en cause a…

Gare routière d’Andohatapenaka - Déplacement sans anicroche

Publié le mercredi, 21 février 2018
La gare routière d’Andohatapenaka est opérationnelle depuis hier. Malgré les menaces de grève des transporteurs, le transfert s’est déroulé dans le calme. Pour le moment, ce sont seulement les coopératives reliant la Capitale avec les axes de la Rn1 qui sont concernées par ce déménagement.  D’après le président de l’Association des transporteurs de Madagascar (Astram), Fredinard Rakotondrafara, le transfert se fait par étape pour éviter le bordel dans cette gare routière.  « La gare routière sise au "Fasan’ny Karàna" rassemble plus de 800 taxis-brousse. Sur ce, il est encore difficile de gérer la situation, notamment l’accueil des voyageurs, le départ…

Maladie contagieuse - La peste continue de tuer

Publié le mercredi, 21 février 2018
Panique à Ankorona. Les habitants de cette localité sise à une trentaine de kilomètres d’Antananarivo, plus précisément à 10km du pont d’Ambatofotsy, sur la Rn7, s’angoissent depuis lundi dernier. Cette peur s’explique par le décès d’un père de famille habitant dans cette localité, à Andramasina, suite à un cas de peste bubonique.  « L’homme décédé vit seul. Il s’est écroulé dans la rue, c’est pourquoi les habitants l’ont immédiatement emmené au centre de santé de base pour une consultation. De plus, il s’est plaint d’une douleur insupportable entre ses cuisses. D’ailleurs, il nous a avoué qu’il s’est cloîtré chez lui pendant…

Situation socio-économique - Le Seces Tana interpelle le pouvoir actuel

Publié le dimanche, 18 février 2018
« La population malagasy se sent délaissée ». C’est dans ce contexte que le Syndicat des enseignants-chercheurs et des chercheurs-enseignants de l’enseignement supérieur (Seces), section Antananarivo, interpelle le pouvoir actuel à se manifester au profit des peuples. Les syndicalistes regroupant les intellectuels de l’université d’Antananarivo se sont révélés au grand jour pour exprimer leur avis par rapport à la situation socio-économique dans la Grande île. « L’Exécutif doit garantir la sécurisation de la population et de ses biens.
Page 1 sur 165

Fil infos

  • Arriérés du sommet de la francophonie 2016 - Des prestataires ruinés par la présidence
  • Affaire Ametis - Le syndicat des agents des impôts monte au créneau
  • Ministère des Finances et du Budget - La gabegie d’un directeur général stoppée net !
  • Droits humains à Madagascar - Le harcèlement des activistes préoccupe Amnesty international
  • Face à l’Iem de Rajoelina - Les pompiers de service du Hvm à la rescousse
  • Vision 2030 de Rajaonarimampianina - Un programme à la va-vite…
  • Suspicion de corruption à l’Enmg - Les Magistrats exigent une enquête
  • Visite dans l’Androy - Rivo Rakotovao en plein … délire !
  • Interview Andry Rajoelina - « Je ne suis pas putschiste… »
  • Soutien à Rajaonarimampianina en 2013 - Andry Rajoelina présente ses excuses aux électeurs

La Une

Editorial

  • Alternative crédible
    Andry Nirina Rajoelina, l'ancien président de la Transition, après quatre années d'absence et de silence, revient sur le devant de la scène. « Zandry kely » débarque au « tanindrazana » avec un « voan-dàlana » dans la valise : l'Iem. Après avoir été présentée, pour la première fois, le vendredi 26 janvier 2018 à Paris au Petit Palais, Musée des beaux-arts, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (Iem) fut à l'honneur à Antananarivo (Ivandry) par le soin de son « père fondateur », en la personne de monsieur Andry Nirina Rajoelina.

A bout portant

AutoDiff