Société

Kidnapping - Riaz Hassim a été libéré

Publié le vendredi, 16 novembre 2018
Comme il fallait s’y attendre, la libération de Riaz Hassim de la société Makiplast, enlevé vers le début de cette semaine à Androhibe, a été annoncée, via un communiqué sur la page facebook du CFOIM ou Collectif des français d’origine indienne de Madagascar, hier. Loin de s’étaler longuement sur les détails, qu’on ne trouve d’ailleurs pas sur le mur dudit collectif, ce dernier s’est contenté uniquement d’une phrase pour dire cette bonne nouvelle. On ignore donc où et quand exactement la victime a été relâchée. Du coup, les internautes, composés majoritairement d’individus d’origine indienne du pays, n’ont pas caché leur…

Transport en commun d'Ivato - Une manifestation pour contester la gabegie

Publié le vendredi, 16 novembre 2018
Ras -le-bol des usagers. Les habitants d'Ivato organiseront cet après- midi une grande manifestation  pour contester la gabegie qui y règne. Les coopératives reliant la Capitale avec Ivato dictent ainsi leur loi. Outre le non respect des Primus et Terminus, leur insolence, les transporteurs osent faire le transfert des voyageurs, pour effectuer un autre tour. Banderoles à l'appui, les habitants, notamment ceux qui sont déjà victimes de ces transporteurs, vont descendre dans les rues. Ils effectueront une grande marche, depuis l'ex- Horizon Ivato vers Mamory, Aéroport, l'église catholique,  pour se réunir devant la Commune Ivato.

Fistule obstétricale - Un millier de chirurgies réparatrices par an

Publié le jeudi, 15 novembre 2018
4000 nouveaux cas par an à Madagascar. La fistule obstétricale résulte des  complications liées à l’accouchement ou encore de la grossesse précoce chez les jeunes filles. Selon les statistiques avancées par le Fonds des Nations Unies pour la Population ou UNFPA, la Grande île recense en ce moment environ 50 000 cas. Pourtant, bon nombre des femmes fistuleuses vivent dans l’exclusion sociale, outre la perte de leur dignité à cause de cette maladie. Celle-ci provoque notamment la non rétention de l’urine et une odeur pestilentielle permanente chez la victime, d’où sa marginalisation. Face à cette situation, le Gouvernement malagasy et l’UNFPA…

Coupure d’eau à Itaosy - Un ultimatum de 48 heures aux responsables

Publié le mercredi, 14 novembre 2018
Quatre mois sans eau potable. Les habitants des Communes d’Ambohidrapeto, Fiombonana et Marobiby Itaosy se révoltent de cette situation, laquelle nuit à leur quotidien et à leur état de santé. Ils ont tenu hier une manifestation en public pour exprimer leurs maux et leur ras le bol. « Nous n’en pouvons plus. Cela fait 4 mois que nous ne jouissons plus de l’eau de robinet approvisionnée par la JIRAMA, même entre 1h et 2h du matin comme avant. Pourtant, nous continuons à payer régulièrement nos factures d’eau. Les habitants d’Itaosy ont eux- aussi besoin de consommer de l’eau potable, d’où…

Trafic de drogue dure - 2 Africains et une Malgache arrêtés à Faravohitra

Publié le mercredi, 14 novembre 2018
Grâce à un renseignement, les limiers de la brigade criminelle (BC4) ont pu remonter les pistes de trois présumés trafiquants de drogue dure, le soir du 11 novembre à Faravohitra. Il s’agit de deux ressortissants africains ainsi qu’une femme malgache arrêtés avec quelque 504 grammes d’amphétamine.Après le coup de filet, la brigade des stupéfiants a relayé la Bc pour la poursuite des investigations. C’était dans ces circonstances qu’il a été révélé que la Malgache serait l’épouse d’un autre africain. Ce dernier fut interpellé avec son compatriote chez lui en septembre dernier à Ivandry,  pour une autre affaire de drogue. Depuis,…

Epidémie de rougeole - Ruée vers les centres de santé

Publié le mardi, 13 novembre 2018
Plus de 2000 cas enregistrés. La ville d’Antananarivo, voire la Région Analamanga, fait face depuis le mois d’octobre à une épidémie de rougeole. Celle-ci touche non seulement les enfants mais aussi les adolescents, jeunes et adultes, y compris les personnes vulnérables comme les femmes enceintes et les âgés. « La rougeole se manifeste par des toux, une forte fièvre, l’apparition de boutons sur le corps, la démangeaison, l’insomnie. Dès que quelques uns de ces symptômes se présentent, la consultation immédiate d’un médecin est recommandée pour éviter les complications », informe Dr Domoina Soa Kanto Rakotonoely, médecin au sein d’un cabinet en plein…
L’incendie dans l’enceinte de la zone industrielle Filatex à Ankadimbahoaka dans la nuit de lundi a été lourd de conséquences. Il s’est soldé par la mort d’un employé de la société OCM, spécialisée dans la confection de tee-shirt et jogging, et la perte des équipements, machines et marchandises des sociétés victimes de cet incendie. A part OCM, la plus touchée, deux autres sociétés à savoir AMC et Géant du Meuble, tous des locataires de la zone industrielle,  étaient également victimes des feux dont il a fallu aux sapeurs-pompiers de Tsaralalàna et ceux de l’aéroport d’Ivato  plusieurs heures pour éteindre.
Page 1 sur 152

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »

Editorial

  • Attention !!
    Ressaisissons-nous tous ! Le pays glisse sans crier gare vers l'imparable. Tous les indicateurs broient du noir sinon voient rouge. La publication des résultats provisoires au niveau de la CENI nous plonge dans un état d'urgence voire critique. L'Instance d'Alarobia persiste à afficher des chiffres non seulement erronés mais aussi porteurs d'anomalies flagrantes. De l'autre côté, la population vit dans des conditions inacceptables que l'on a tendance à ignorer. On dirait qu'on profite bien du cafouillage qui prévaut pour tordre le cou au bas-peuple.

A bout portant

AutoDiff