Dossier

La journée mondiale du yoga se tiendra demain. C’est à l’initiative du ministre indien Neranda Modi que l’assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) a adopté le 10 décembre 2014 une résolution invitant à célébrer cette journée du yoga. La disposition prise permet ainsi de faire connaitre les bienfaits de la pratique. Nous avons alors rencontrer l’ambassadeur de l’Inde à Madagascar, Abhay Kumar pour connaître un peu cette discipline. Interview.   L a Vérité (+) : Que représente le yoga dans la culture indienne?Abhay Kumar (-) : L'art de pratiquer le yoga revêt une importance particulière dans la culture indienne en tant qu'ensemble…
• Deux espèces de grenouilles géantes du genre Mantidactylus ont attiré l’attention des chercheurs. • Une nouvelle étude génétique a révélé l’existence d’une troisième espèce jusque-là inconnue : Mantidactylus radaka. • Le nombre d’espèces de grenouilles malgaches scientifiquement décrites est désormais de 362 et beaucoup d’autres espèces restent encore à découvrir. • Les scientifiques préconisent des études supplémentaires afin d’évaluer l’état de conservation des habitats et des espèces de grenouilles géantes. ANTANANARIVO, Madagascar — Traditionnellement appelées radaka, des espèces de grenouilles de grande taille, endémiques à Madagascar, sont très appréciées pour leur goût subtil qui ressemble à celui du poulet. Alors que la chasse de ces animaux sauvages date de très longtemps, la connaissance que l’on en a est encore…
Selon Michel Saint-Lot, représentant résident du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) à Madagascar,  ce mois de juin, mois de l’enfance, nous rappelle à tous nos obligations envers les enfants pour qu'ils puissent jouir de tous leurs droits. En ces temps de confinement, le mois de l’enfance appelle à la vigilance des familles, de la communauté et des décideurs afin d’assurer la protection et le bien-être des enfants, et de prévenir les risques de violence, d’exploitation, d’abus sexuel et de stress psychique et émotionnel.  Dans cette interview exclusive, il va livrer quelques détails que la population malagasy doit savoir…
Malgré la crise sanitaire qui sévit actuellement dans la Capitale, cette pandémie est aussi une opportunité pour faire preuve de créativité. Le coronavirus a en effet généré plusieurs problématiques, que ce soit dans le domaine de la santé, du social mais aussi de l’économie. Les entrepreneurs et les scientifiques de Madagascar se démènent ainsi pour proposer des solutions innovantes et fabriquer des produits « Vita malagasy » répondant aux besoins immédiats par rapport à la situation actuelle. Avec l’étendue de cette crise, toutes les solutions pour contibuer à la lutte contre le Covid-19 et assurer la relance de l’économie du pays sont…
Contrairement à la déclaration des gendarmes, l’arrestation des hommes de main de Lama  s’est déroulée au Fokontany Tsarahasina Ambohimangakely et non à la colline Ambohimahitsy connue actuellement sous le nom de Fokontany Manantenasoa. « Je viens juste d’arriver au bureau et nous nous sommes posés la question, moi et mes  collègues, où exactement s’est déroulée la fusillade. Cette histoire donne une image  négative au Fokontany »,  martèle le chef Fokontany hier lors de notre passage. « Mercredi dernier, vers 14 heures, trois véhicules 4X4  et une voiture plaisir  ont attiré l’attention des habitants de Tsarahasina, Ambohimangakely. L’avancée de ces automobiles à vitesse…
Une initiative de l’association Fitia. Les 15 jours de campagne de désinfection virale des taxis-be œuvrant dans les zones urbaine et suburbaine d’Antananarivo prendra fin ce jour. La mise en place de ce système de désinfection vise à faire face au risque élevé de contamination du Covid- 19 dans les transports en commun. Jusqu’à hier, 48 787 opérations de désinfection ont pu se faire auprès de 14 sites. Pour ce faire, 255 litres de Virocid, un désinfectant ultra concentré, respectant l’environnement et la santé des personnes, ont été utilisés. En moyenne, la campagne touche 3 442 « taxis-be » par jour.…
A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! La crise sanitaire provoquée par la propagation du Covid-19 n'a pas tardé à gagner Madagascar avec toutes les contraintes et  changements que cela implique. Le monde du travail, tous secteurs confondus, se retrouve particulièrement chamboulé en ce moment. Les mesures de confinement décidées par l'Etat ont poussé les entreprises à s'adapter, tant bien que mal, à la situation. D'une part, la capacité d'adaptation des employeurs est rudement mise à l'épreuve. Ces derniers doivent, en effet, se débrouiller avec les moyens du bord pour survivre à cette crise sanitaire et préparer une crise économique imminente.…
Page 1 sur 3

Fil infos

  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina
  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs

La Une

Editorial

  • L’autre pandémie !
    La pandémie de Covid-19 sème la terreur et plonge le pays dans le désarroi. A Antananarivo, le nouvel épicentre du fléau, on est partagé entre l’angoisse et l’impuissance. Bien que les données statistiques des dernières soixante-douze heures affichent un semblant d’éclaircie, on est encore loin  de l’orée. La guerre bat toujours son plein ! Selon des experts, voix autorisée, en la matière, la Ville des Mille est infestée de cet indésirable virus. La lutte se corse dans la mesure où les Tananariviens rechignent ouvertement à se plier au respect des consignes à même les plus élémentaires. Le geste barrière, la distanciation d’un mètre, la mesure la plus simple mais également la voie la plus facile au Covid-19 pour sévir est ignorée par l’ensemble de la population. Est-ce réellement par ignorance ou  par une volonté délibérée d’enfreindre la loi, comme d’habitude. Le respect du confinement total subit la résistance des gens. Avec…

A bout portant

AutoDiff