Dossier

Dossier fête des Mères - Ces Mamans... exceptionnelles

Publié le vendredi, 25 mai 2018
Les enfants constituent les richesses de leurs parents. Particulièrement pour les mères, elles s’estiment heureuses d’être spéciales aux yeux de leurs descendants. A travers ce dossier, la vie des mamans reflète un parcours du combattant qui ne s’arrête jamais. L’histoire des femmes battantes et activistes prêtes à surpasser les difficultés de la vie témoigne ce propos. Le Village d’enfants figure parmi les centres démontrant que le travail d’une mère ne se limite pas à une seule tâche. Elle peut être à la fois une éducatrice, une amie, une confidente.  Certaines d’entre elles œuvrant dans différents milieux s’inspirent également de leur…

Région de Betsiboka - L’insécurité demeure un problème majeur

Publié le lundi, 11 décembre 2017
Les habitants de la Région de Betsiboka ne sont pas épargnés par les « dahalo ». Les rapports de la Gendarmerie indiquent fréquemment des cas de pillage au niveau des Districts de Kandreho, Maevatanàna, Tsaratanàna, compris dans cette région. Ce sont notamment des attaques liées à des vols de bovidés.  Pourtant, des opérations « anti-dahalo » y sont menées régulièrement mais cela n’empêchent pas les malfaiteurs de sévir. En plus des Forces de l’ordre, les simples citoyens réagissent également et participent à la lutte pour le retour de la sécurité, notamment rurale.  On peut citer les « Fokonolona », les…

Jour des morts - Une déperdition de la valeur des reliques ancestrales

Publié le mercredi, 01 novembre 2017
Auparavant, les Malagasy mettaient leurs ancêtres sur un piédestal, croyaient en leur bénédiction et en leur protection divine et respectaient tout ce qui s’y rapporte comme les tombeaux ou encore les reliques. Mais actuellement, ce respect est en déperdition pour des raisons religieuses ou encore pour des raisons plus malsaines comme les divers trafics.

Villa de Zafy Albert - Les preuves et les acteurs de la vente

Publié le dimanche, 29 octobre 2017
Si la réalité ou non de la vente de la villa Elisabeth, la propriété mise à la disposition de Feu Professeur Zafy Albert en sa qualité d’ancien Chef d’Etat, suscitait encore quelques suspicions au sein de l’opinion publique, les preuves  et les identités des acteurs de cette transaction que nous révélons aujourd’hui viennent lever les derniers doutes. Mais les conditions dans lesquelles cette vente a été réalisée sont encore plus scandaleuses.

Commune de Betsiaka - Rajaonarimampianina face à la réalité

Publié le mercredi, 18 octobre 2017
En cette fin de semaine, la commune rurale de Betsiaka revient au devant de l’actualité nationale. C’est dans cette localité située entre Ambilobe et Vohémar dans la partie nord de Madagascar que l’ancien Chef d’Etat malagasy, le Professeur Zafy Albert sera inhumé ce samedi. Sauf changement, le Président de la République, de retour de son séjour en terre romaine, devrait assister aux obsèques, à la tête d’une forte délégation étatique. Un déplacement longtemps attendu par les villageois.  Des firmes chinoises exploitent depuis plusieurs mois de l’or dans cette localité, en expropriant les résidents locaux.  Certaines rumeurs laissaient également entendre que…

Rentrée scolaire - Un budget de 150 000 ariary par enfant

Publié le vendredi, 29 septembre 2017
La période la plus difficile pour les parents d’élèves. Après les grandes vacances, la rentrée scolaire reste ardue pour la majorité des parents, avec les sommes colossales déboursées pour les divers frais d’inscription/ réinscription de leurs enfants jusqu’à l’achat des fournitures scolaires. A cela s’ajoute le budget alloué pour les tenues et habillements, indispensables pour la rentrée. Au total, un parent débourse en moyenne 150 000 ariary par enfant pour sa scolarité mais ce chiffre pouvant atteindre jusqu’à 300 000 ariary, selon l’exigence et le niveau (primaire-collège-lycée).Outre le budget conséquent, la plupart des parents ont doublé de prudence depuis les grandes vacances,…

Contre visite technique - Chacun donne son avis…

Publié le lundi, 18 septembre 2017
La visite technique périodique est obligatoire. Pour les véhicules de transport en commun des personnes comme les taxis-be et taxis- brousse, elle se tient à Nanisana, tandis que celle des taxis -ville à Alarobia. La vérification concerne 102 points, dont l'organe de sécurité tels que les freins, moteur, équipement électrique… sont intolérables. La contre visite est encore une autre histoire pour ces transporteurs.
Page 1 sur 5

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

La Une

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff