Dossier

Région de Betsiboka - L’insécurité demeure un problème majeur

Publié le lundi, 11 décembre 2017
Les habitants de la Région de Betsiboka ne sont pas épargnés par les « dahalo ». Les rapports de la Gendarmerie indiquent fréquemment des cas de pillage au niveau des Districts de Kandreho, Maevatanàna, Tsaratanàna, compris dans cette région. Ce sont notamment des attaques liées à des vols de bovidés.  Pourtant, des opérations « anti-dahalo » y sont menées régulièrement mais cela n’empêchent pas les malfaiteurs de sévir. En plus des Forces de l’ordre, les simples citoyens réagissent également et participent à la lutte pour le retour de la sécurité, notamment rurale.  On peut citer les « Fokonolona », les…

Jour des morts - Une déperdition de la valeur des reliques ancestrales

Publié le mercredi, 01 novembre 2017
Auparavant, les Malagasy mettaient leurs ancêtres sur un piédestal, croyaient en leur bénédiction et en leur protection divine et respectaient tout ce qui s’y rapporte comme les tombeaux ou encore les reliques. Mais actuellement, ce respect est en déperdition pour des raisons religieuses ou encore pour des raisons plus malsaines comme les divers trafics.

Villa de Zafy Albert - Les preuves et les acteurs de la vente

Publié le dimanche, 29 octobre 2017
Si la réalité ou non de la vente de la villa Elisabeth, la propriété mise à la disposition de Feu Professeur Zafy Albert en sa qualité d’ancien Chef d’Etat, suscitait encore quelques suspicions au sein de l’opinion publique, les preuves  et les identités des acteurs de cette transaction que nous révélons aujourd’hui viennent lever les derniers doutes. Mais les conditions dans lesquelles cette vente a été réalisée sont encore plus scandaleuses.

Commune de Betsiaka - Rajaonarimampianina face à la réalité

Publié le mercredi, 18 octobre 2017
En cette fin de semaine, la commune rurale de Betsiaka revient au devant de l’actualité nationale. C’est dans cette localité située entre Ambilobe et Vohémar dans la partie nord de Madagascar que l’ancien Chef d’Etat malagasy, le Professeur Zafy Albert sera inhumé ce samedi. Sauf changement, le Président de la République, de retour de son séjour en terre romaine, devrait assister aux obsèques, à la tête d’une forte délégation étatique. Un déplacement longtemps attendu par les villageois.  Des firmes chinoises exploitent depuis plusieurs mois de l’or dans cette localité, en expropriant les résidents locaux.  Certaines rumeurs laissaient également entendre que…

Rentrée scolaire - Un budget de 150 000 ariary par enfant

Publié le vendredi, 29 septembre 2017
La période la plus difficile pour les parents d’élèves. Après les grandes vacances, la rentrée scolaire reste ardue pour la majorité des parents, avec les sommes colossales déboursées pour les divers frais d’inscription/ réinscription de leurs enfants jusqu’à l’achat des fournitures scolaires. A cela s’ajoute le budget alloué pour les tenues et habillements, indispensables pour la rentrée. Au total, un parent débourse en moyenne 150 000 ariary par enfant pour sa scolarité mais ce chiffre pouvant atteindre jusqu’à 300 000 ariary, selon l’exigence et le niveau (primaire-collège-lycée).Outre le budget conséquent, la plupart des parents ont doublé de prudence depuis les grandes vacances,…

Contre visite technique - Chacun donne son avis…

Publié le lundi, 18 septembre 2017
La visite technique périodique est obligatoire. Pour les véhicules de transport en commun des personnes comme les taxis-be et taxis- brousse, elle se tient à Nanisana, tandis que celle des taxis -ville à Alarobia. La vérification concerne 102 points, dont l'organe de sécurité tels que les freins, moteur, équipement électrique… sont intolérables. La contre visite est encore une autre histoire pour ces transporteurs.
Autorités, élus, activités et défenseurs des droits humains se mobilisent au sujet de l'expropriation à Ambatomasina et à Afaroratra, respectivement dans les Fokontany d'Ampitambe et de Befotsy, Ambohibary Moramanga. Depuis le 1er septembre, 16 maisons y sont scellées au profit de deux acquéreurs suivant les titres fonciers numéros 4199-I et 4195-I au nom d'Irène Tojo Nirina Andrianambony et d'Y. Rasamoely. Pour les expropriés, ce ne sont que des prête-noms à la solde d'un ressortissant étranger appelé Claude Jules. Les victimes endurent tant de souffrances physiques et psychiques en raison de la pire épreuve existentielle qu'ils n'aient jamais connue de leur…
Page 1 sur 5

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

La Une

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff