Dossier

Tout sur la visite du Pape François à Madagascar

Publié le jeudi, 05 septembre 2019
Historique ! La visite du Pape François à Madagascar l’est sans nul doute. 30 ans après la visite de son défunt homologue, Jean Paul II en 1989, ce déplacement du numéro un du Vatican prévu ce jour est très attendu par tous les Malagasy (catholiques ou non) et ravive les espoirs dans tous les cœurs. Alors que les préparatifs officiels vont déjà bon train – à en croire les informations communiquées de manière officielle par les autorités étatiques – l’enthousiasme est perceptible chez les simples citoyens qui s’apprêtent à accueillir le leader mondial de l’Eglise catholique comme il se doit. Le présent…
Depuis sa création, l’Ecole de management et d’innovation technologique (EMIT) de l’université de Fianarantsoa a sorti des centaines d’étudiants. De 2013 à 2016, 370 jeunes universitaires ont décroché leur diplôme de master dont 51 ont été des sortants de la filière informatique. Selon le Docteur Rakotonirainy Hasina, responsable de la mention informatique  au sein de l’EMIT, tous leurs étudiants qui finissent le cursus universitaire avec ce diplôme en poche sont systématiquement embauchés. « Au cours des stages qui débutent vers la deuxième année universitaire, ces futurs ingénieurs sont déjà repérés par des entreprises et ceux qui disposent les compétences requises y…
Rien n’a changé ! Les autorités de la Région restent impuissantes. Le danger est toujours imminent. Jusqu’à maintenant, la pression sur le parc d’Ankarafantsika continue. Au mois de juin dernier, après une descente sur terrain, des journalistes ont tiré la sonnette d’alerte face à la situation alarmante que ce parc subit actuellement. L’objectif étant de conscientiser les différents niveaux d’autorités sur la gravité des choses pour qu’ils trouvent une solution adaptée. Cette conscientisation a quelque peu réussi.  Cependant, étant toujours résolus, les destructeurs du parc n’en font qu’à leur tête. Dossier réalisé par Rova RandriaAprès avoir franchi des kilomètres de routes…
Depuis sa prise de pouvoir en 1999, le Roi Mohammed VI a déployé tous les efforts possibles pour développer le Royaume du Maroc autant sur le plan social que sur le plan économique. Ces 20 dernières années, ces efforts se sont alors focalisés sur la mise en place de nouvelles infrastructures, si l’on ne cite que le port de Tanger-Med, aujourd’hui devenu le plus grand port du continent africain ainsi que la région méditerranéenne. Le bilan est alors plus que positif.Recueillis par Rova RandriaLe développement commence par le changement. Le Roi Mohammed VI l’a bien compris. Pour développer le royaume,…
7 milliards d’euros. Tel est le volume de produits exportés via le port de Tanger Med, aux horizons de l’année 2018. Et le 28 juin dernier, cette infrastructure d’envergure a encore repoussé ses limites avec l’inauguration de la nouvelle extension, Tanger Med 2. Ce qui le place aujourd’hui au rang du plus grand port de la Méditerranée mais aussi du continent africain. Un réel modèle à dupliquer pour booster toute l’économie africaine.En 2003, à l’extrême nord de l’Afrique, sur les côtes marocaines et aux portes de Gibraltar ainsi que de l’Espagne, l’actuel port de Tanger Med n’était qu’un simple port…
Des acteurs majeurs de la sécurité, du secours et de la protection de notre population, et encore plus expérimentés 70 ans après sa création. En 1939, le corps des sapeurs-pompiers fait partie du service de voirie, d’assainissement et d’hygiène. Dix ans après, plus précisément le 1er janvier 1949, il a pris son indépendance. Cette année, le corps des sapeurs- pompiers de Tsaralalàna, Anosivavaka et Andravoahangy fête donc son 70ème année d’existence. Cette entité mise sur la visibilité et la sensibilisation des missions accomplies par les pompiers malagasy. A cela s’ajoute le rappel des responsabilités citoyennes en guise de prévention contre les dangers.…
Ce n’est plus une menace mais une réalité ! Ces cinq dernières années, la superficie du parc national d’Ankarafantsika mais aussi de la zone de protection diminuent à vue d’œil. La culture sur brûlis et la carbonisation demeurent jusqu’à aujourd’hui les principales causes de cette destruction massive des zones forestières de cette région du pays. En plus, avec une migration accrue des populations venant du Sud du pays, les destructeurs de la réserve sont de plus en plus nombreux.Il est midi passé ! Aucun nuage à l’horizon  mais un ciel complètement bleu et un soleil  brillant  de mille feux dans le Fokontany…
Page 1 sur 8

Fil infos

  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent

Editorial

  • Le crash !
    La compagnie nationale Air Mad doit trouver, présentement, 7 millions de dollars pour faire face à ses dépenses courantes. Un besoin immédiat sinon la compagnie s'acheminera vers la cession de paiement. La mauvaise nouvelle qui vient de tomber n'arrange pas du tout l'affaire en ce sens qu'elle (Air Mad) a perdu contre le litige avec Air France. En effet, le Tribunal de Commerce de Paris a tranché en faveur d'Air France. Air Mad doit payer 47 millions de dollars US de plus.  

A bout portant

AutoDiff