Editorial

Attention !!

Publié le vendredi, 16 novembre 2018
Ressaisissons-nous tous ! Le pays glisse sans crier gare vers l'imparable. Tous les indicateurs broient du noir sinon voient rouge. La publication des résultats provisoires au niveau de la CENI nous plonge dans un état d'urgence voire critique. L'Instance d'Alarobia persiste à afficher des chiffres non seulement erronés mais aussi porteurs d'anomalies flagrantes. De l'autre côté, la population vit dans des conditions inacceptables que l'on a tendance à ignorer. On dirait qu'on profite bien du cafouillage qui prévaut pour tordre le cou au bas-peuple.

Flou déroutant !

Publié le jeudi, 15 novembre 2018
Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages…

L’inévitable clash !

Publié le mercredi, 14 novembre 2018
Les représentants du MAPAR au sein de la CENI pour le besoin du suivi des comptages des voix quittent la salle. Un clash inévitable dans la mesure où les résultats que l’équipe du Maître Hery Rakotoarimanana publie, au compte-gouttes, ne reflètent plus la réalité. Cet Organe ...indépendant chargé de gérer correctement l’élection semble à côté de la plaque. Il ne maîtrise plus l’évolution dangereuse des comptages de voix. Le candidat n° 13, Andry Nirina Rajoelina, subit de plein fouet la détérioration pour ne pas dire la violation du processus. Selon des enquêtes privées dignes de foi, une suspicion fondée pèse…

L'indomptable !

Publié le mardi, 13 novembre 2018
On la croyait écrasée, non il n'en est rien. Elle est toujours là ! Elle réapparait et menace de sévir. La peste, car il s'agit d'elle, persiste et signe. Cette maladie causée par la bactérie du nom de « Persinia Pestis » demeure l'indomptable ennemie à Madagascar. Obnubilé par les interminables comptages de voix, le pays tout entier semble ignorer qu'une maladie est en train de faire parler d'elle de... nouveau. Eclipsée par l'ambiance électrique électorale, la peste refait discrètement surface et risque de faire des ravages au cas où des mesures draconiennes ne seraient pas prises illico. La publication…

Quel regard ?

Publié le lundi, 12 novembre 2018
Quelle appréciation devions-nous porter sur ce Centenaire ? Le monde vient de célébrer en grande pompe la commémoration du Centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Un évènement de taille marquant la fin de la Première Mondiale de 14-18. Quelque 70 Chefs d’Etat et de Gouvernement ont honoré de leur présence la cérémonie sous l’égide la France. Qu’il nous soit permis de sortir, tant soit peu, de l’orbite de la ferveur des comptages de voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018. Le temps de souffler un peu et de se détacher de l’échauffourée. Les résultats peinent à parvenir à…

Alea jacta est ?

Publié le dimanche, 11 novembre 2018
Le 10 janvier 49 avant JC, l’empereur Jules César aurait s’exclamé, pour la première fois, « Alea jacta est », et ce, avant de franchir le fleuve Rubicon, au nord de l’Italie. César voulait entendre par ce cri insolite que le sort de la Gaule en fut jeté. L’empereur traversa le petit fleuve et mit les pieds, pour la première fois, dans la Gaule. Ainsi, Rome étendit son empire au pays des Gaulois. A voir de près l’évolution des résultats au fur et à mesure qu’ils remontent ... en surface, une tendance générale commence à se dessiner nettement. Le candidat n° 13…
Page 1 sur 81

Fil infos

  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »

Editorial

  • Attention !!
    Ressaisissons-nous tous ! Le pays glisse sans crier gare vers l'imparable. Tous les indicateurs broient du noir sinon voient rouge. La publication des résultats provisoires au niveau de la CENI nous plonge dans un état d'urgence voire critique. L'Instance d'Alarobia persiste à afficher des chiffres non seulement erronés mais aussi porteurs d'anomalies flagrantes. De l'autre côté, la population vit dans des conditions inacceptables que l'on a tendance à ignorer. On dirait qu'on profite bien du cafouillage qui prévaut pour tordre le cou au bas-peuple.

A bout portant

AutoDiff