Culture

Comme l'année dernière, les danseurs finaliste du concours " Star de la danse " se surpassent pour offrir aux téléspectateurs des chorégraphies de haute volée. Le bouquet final du challenge s'est ainsi déroué samedi dernier sur un note positif. Les amateurs de danse, les supporters et bien sûr les 4 couples finalistes étaient au rendez-vous pour le grand jour. Le studio Arena Ivandry était devenu un lieu de démonstration de talent pour les danseurs mais surtout de partage et d'ambiance puisque tout le monde a pris sa part de plaisir tout en appréciant le spectacle concocté par la télévision organisatrice,…
Méconnu par le grand public, sûrement parce qu'il ne sort pas souvent de chanson mais n'entrant pas aussi dans le monde du matraquage, Rola Gamana est pourtant un poly-instrumentiste qui est devenu au fil du temps un pilier du patrimoine musical malagasy. Fils de musicien-luthier, l'artiste a commencé sa carrière dans le groupe Rajery. Il explore depuis, en solo, les sonorités complexes du patrimoine musical de la Grande île.
A Madagascar, l'élection présidentielle approche à grand pas et ceux qui pensent se présenter pour l'aventure, ils commencent déjà et ce, discrètement leur propagande. Depuis plusieurs années, les artistes sont des figures récurrentes des élections présidentielles. Les politiques cherchent le soutien de des vedettes populaires. Il y a lieu de dire qu'ils sont, en quelque sorte, incontournables dans ce genre de situation. Effectivement, la plupart de ces derniers acceptent les demandes des partis mais apparemment, ce sera uniquement pour l'argent.

Din Rotsaka - Une légende incopiable !

Publié le vendredi, 23 février 2018
Modeste dans la vie quotidienne et ne se prétend pas être le meilleur, d'où son appellation « Prince du Salegy », Bernadin Rabeharison, plus connu sous le pseudo mythique de Din Rotsaka est de retour sous le feu des projecteurs après quelque temps d'absence sur la scène tananarivienne. Une précision qui se doit être ponctuée puisque selon l'artiste, il ne cesse de faire des tournées dans diverses régions de la Grande île. Et apparemment, il continue à faire du tapage partout où il va avec des concerts se passant toujours presque à guichets fermés. En tout cas, Din Rotsaka participera…
Le temps d'un spectacle, le duo incontesté Njakatiana et Bodo a fait renaître dans le coeur des mélomanes l'amour de la belle musique, celle que tout le monde décrit d'écoutable et mélodieuse. Le Palais des sports et de la culture était envahi par des inconditionnels qui voulaient être gâtés de la plus belle des manières. Rien qu'une belle décoration et une scène bien ornée bien évidemment sur le thème de l'amour ont suffi pour éblouir l'assistance. Et on ne parle même pas de la sonorisation qui était impeccable tout comme les jeux de lumière...tout ceci pour respect du public car…
Ne s'affirmant pas comme un simple groupe de soft Rock, Mage 4 est plus que ça... Lita, membre fondateur de la formation la définit plutôt comme une institution qui se transmet de génération en génération. Effectivement, c'est la nouvelle génération du groupe qui compose actuellement Mage 4 avec deux nouveaux talentueux guitaristes qui viennent rejoindre le groupe. " L'amour du rock nous a réunis avec l'ambition de donner le meilleur dans la musique et dans tout ce qu'on fait pour promouvoir cet art.
L’union des poètes et écrivains malgaches l'Havatsa-Upem a célébré l'année dernière ses 65 ans d'existence. Un demi-siècle et plus dans la promotion de la littérature, de la langue et de la culture malagasy, on peut dire que l'association a dû surmonter beaucoup d'épreuves pour pouvoir arriver à ce stade. Plusieurs événements ont été organisés dans diverses localités tous les ans pour atteindre leur objectif. Parmi ces manifestations figure la semaine de l'Havatsa-Upem.

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff