Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

Football -Tirage au sort CAN 2019 - Les avis divergent sur le cas de Madagascar

Publié le lundi, 15 avril 2019

Les techniciens ont surtout pu échanger entre eux et partager leurs expériences durant le tirage au sort. « C’était bien d’entendre Gernot Rohr nous parlait de la préparation du Nigeria pour le Mondial 2018 », se félicite Nicolas Dupuis, sélectionneur de Madagascar.Pour les observateurs, c’est un groupe prenable pour les Barea, il reste à surmonter le complexe.  « Il nous reste à accomplir ce devoir qui est de nous mettre dans la grande nation du football. Je pense qu’il n’y a plus de grande et petite équipe. Si nous sommes partis dans cette compétition c’est pour aller jusqu’au bout, ce n’est pas pour avoir peur d’affronter n’importe quelle équipe », avance le sélectionneur national de Madagascar. Quant au capitaine de l’équipe nationale, Faneva Ima Andriantsima, il a souligné que « nous sommes dans un groupe très difficile avec le Nigeria qui est une équipe ayant participé au dernier mondial de la Russie.

Et la Guinée qui a terminé premier de son groupe devant la Côte d’Ivoire. Et que dire de  Burundi qui a éliminé le Gabon d’Aubameyang.» Faut-il rappeler que Madagascar a concédé huit buts en qualification de la CAN 2019 : plus que toutes les autres équipes qualifiées pour le tournoi atteignant la phase finale le 16 octobre 2018, après 10 points en quatre matchs (3 victoires, un nul) « Il serait temps d’arrêter maintenant tous les commérages.  Nous avons un objectif commun. C’est de se battre pour rehausser l’honneur de notre chère patrie, Madagascar. Nous prêterons main forte à l’équipe et nous les joueurs, nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour notre nation », renchérit Faneva Ima.  La Guinée est un habitué des phases finales (11) et possède une équipe intéressante dont les joueurs évoluent dans les championnats européens. Le Burundi (136e), comme Madagascar, participe également à sa première phase finale de la CAN. Alors que la voie semble dégagée pour les Supers Eagles du Nigeria, 42e au classement FIFA. La Bataille se trouve entre la Guinée (68e) et Madagascar (107e). Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes. Mauvaise nouvelle pour les Barea, Lalaina Nomenjanahary et Zotsara Randriambololona se sont blessés à la cheville et au genou droit lors de l'entrainement pour le premier et en début de match pour le second, le weekend dernier. La CAN 2019 se déroulera en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019, avec en match d’ouverture, Egypte – Zimbabwe.
Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff