Publié dans Politique

Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar

Publié le vendredi, 18 octobre 2019

Des espoirs étaient nés pour le redressement d'Air Madagascar après la signature du partenariat stratégique avec Air Austral.  Cette dernière devait tirer la compagnie aérienne nationale malgache vers le haut. Actuellement, pourtant, Air Austral ressemble plus à un boulet au pied de la compagnie Air Madagascar, qu'à autre chose. Au rythme actuel, la compagnie réunionnaise tire la compagnie malgache inexorablement vers le fond. En effet, Air Madagascar est au bord de cessation de paiement par manque de fonds de roulement, actuellement.

 

A la date d'aujourd'hui, la compagnie aérienne malgache n'arrive pas à faire face à ses dépenses courantes et commence à reconstituer des nouvelles dettes qui s'élèvent aujourd'hui à 29,6 millions de dollars. Une situation incompréhensible vu que le taux de remplissage de la compagnie aérienne malgache est à 95% jusqu'à la fin de cette année. L'absence de fonds de roulement qu'Air Austral aurait dû verser depuis fin 2018, d'un montant total de 25,2millions de dollars, serait à l'origine du problème.

En urgence, les actionnaires principaux doivent débloquer la situation pour éviter qu'Air Madagascar tombe en faillite. Une situation qui ferait le bonheur d'Air Austral. L'actuel régime doit trouver des solutions, bien qu'on puisse imputer le souci et la faute au régime Rajaonarimampianina lequel a signé le contrat « opaque » et « plein de vice caché » avec la compagnie réunionnaise, qui est pointée du doigt par la Cour des comptes française. En tout cas, il est, à l'heure actuelle, impératif qu'Air Madagascar trouve 7 millions de dollars pour renflouer temporairement sa caisse et faire face à ses dépenses courantes. Ainsi, Air Austral doit injecter les 25,2 millions de dollars en plus des 7 millions de dollars.

Au-delà de l'aspect financier, c'est l'absence de changement perceptible au niveau des clients qui frappe aux yeux, deux ans après la signature de la convention de partenariat stratégique entre Air Madagascar et Air Austral. Selon une source informée, au moins un vol domestique est annulé chaque semaine à cause des pannes de l'ATR, l'avion d'occasion mis à la disposition d'Air Madagascar par la compagnie réunionnaise. Pourtant, faut-il signaler que cette dernière vient d'acquérir de nouveaux avions Airbus pour renforcer ses dessertes sur l'Océan Indien… Nous en reparlerons.

La Rédaction

Fil infos

  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA
  • « Manina anao ‘nge aho » - Un titre de Dadah Rabel à ressusciter
  • Secteur de l’artisanat - Une carte professionnelle numérique pour les artisans
  • Débat sur les communales à Tana - Naina Andriantsitohaina gagne des points

Editorial

  • Maudits délestages !
    Les coupures d’eau et d’électricité reviennent au galop. Supposées être disparues dans les travées de la vie quotidienne des Malagasy, elles réapparaissent. Tel un oiseau de mauvais augure, les coupures intempestives ne présagent, en rien, un avenir meilleur et elles continuent de sévir durement. Décidément, les délestages s’acharnent sur nous, aveuglément et sans distinction, et créent des vagues de révolte. A l’allure où vont les choses, le risque d’explosion sociale est à craindre. Les souvenirs douloureux des périodes sombres du régime HVM hantent les esprits. Les pauvres usagers n’en peuvent plus. On aurait l’impression que le courroux des dieux s’abat sur le pays.

A bout portant

AutoDiff