Publié dans Sport

Dixième Jeux des Iles de l’Océan Indien - Andry Rajoelina place la barre très haut

Publié le lundi, 22 juillet 2019

 Présent aux Jeux des Iles depuis la cérémonie d'ouverture, le Président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina, suit de près la compétition des athlètes malagasy. Dimanche dernier, il a assisté à la défaite de l'équipe féminine de volley sur le score de 3 sets à 1 au Gymnase de Vacoas. Un déboire qui a affecté le numéro Un du pays qu'il a décidé de réunir les 281 athlètes et le staff, le soir même, à l'Hôtel 5 étoiles Victoria Beachcomber où sont logés les premiers. En tant qu’ancien pratiquant de karaté et passionné de sport, le Président malagasy est conscient de ce que les athlètes traversent. D'ores et déjà, le leader du pays veut instaurer la professionnalisation du sport à Madagascar et promet de grosses primes aux athlètes.
 « Battez-vous jusqu'à la dernière seconde lors de vos compétitions. Chaque seconde est cruciale. Consacrez-vous-y pour l'honneur de la nation. A partir de ces Jeux, nous allons faire du sport professionnel. Chaque athlète ne doit faire que du sport. Je vais aider chaque athlète et chaque fédération. Une fois que les Académies nationales seront construites, nous ferons en sorte de mettre à votre disposition tout ce dont vous avez besoin pour vos entraînements», avance le Président Rajoelina. Avant d'ajouter «Pour le moment notre objectif est de remporter le plus de médailles d'or. Je promets de grosses primes à tous les médaillés de ces Jeux une fois de retour au pays.»



Haltérophilie
Grande reconnaissance envers le ministre Tinoka
Madagascar totalise 44 médailles après trois jours de compétition avec 21 médailles d’or et 18 en argent et 5 de bronze. Les halthérophiles malagasy ont encore montré le muscle, hier, au Gymnase James Burdy Curpipe. Après les neufs médailles durant la première journée, ils ont encore six autres médailles précieuses dans l’escarcelle de Madagascar au classement de médailles.  Andriatsitohaina Tojonirina Alain a également emboîté le pas à son frère aîné Eric, hier dès son entrée en lice. Il a fait parler la poudre en remportant trois nouvelles médailles d’or pour Madagascar. Il a aussi fait tomber deux records nationaux, en épaulé jeté, soulevant la fonte de 165 kg. Et un autre nouveau record, au total olympique de 300kg sur les bras pour les moins de 67kg. « Toute notre reconnaissance envers le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto. Ces résultats ne viennent pas du hasard. Il a fait de son mieux pour mettre toutes les conditions requises à notre disposition durant les regroupements. Nous avons pu préparer en toute sérénité. C’est une grande première pour nous qui avons suivi un regroupement d’être logés dans un hôtel. Aux Jeux des Iles aussi, c’est la première fois que les athlètes sont logés dans un hôtel Cinq Etoiles. Tout cela, c’est grâce à lui », reconnait Eric Andriatsitohaina, porte-drapeau malagasy et sextuple médaille d’or et recordman de ce Jeux. Quant à Ravo Fanomezantsoa, il a effacé deux anciens records personnels en les renouvelant aux Jeux avec  143kg à l’épaulé jeté et au total olympique de 251kg. Un exploit qui lui a valu la médaille d’argent. Tiana Michel Randrianambinina s’est offert trois médailles d’or chez les moins de 73 kg à l’épaulé jeté 150kg et 125 à l’arraché avec un total olympique de 275kg.

Football
Élimination prématurée des Barea
Qualification des Seychelles au détriment des Barea. L’équipe malagasy n’ira pas en demi-finales des Jeux des Iles de football. L'aventure prend fin pour Madagascar dans la course vers l'or le plus convoité. En difficulté dans son groupe, Madagascar n'est pas sorti de la poule A dans la compétition après le match nul contre Maurice, hier,  au Stade New George V à Curpipe. Les Malagasy menaient pourtant à la première  période, but inscrit par Rino à la 43e minute alors que l’équipe jouait à effectif  réduit après l'expulsion  du latéral gauche AvitriniainaTantely ayant fait un tacle sévère à la 33e minute. Un carton qui sanctionne l'équipe au décompte de goal average.  Il a fallu attendre le retour des vestiaires pour que le Club M réagisse à la 56ème minute. Celle-ci s’est pliée sur un corner de Pernicots, qui a servi sur un coup de tête de Nazira au premier poteau. Un résultat qui assure la première place du Groupe A au Club M, avec deux points en deux matchs disputés, soit le même total que les Seychelles et Madagascar. Cependant, le tirage au sort entre ces deux derniers, à égalité parfaite, a tourné en faveur des Seychelles. C’est en effet le moyen stipulé dans le règlement de compétition pour départager les équipes qui ont les mêmes points et un goal average identique. Maurice et les Seychelles se qualifient ainsi pour les demi-finales, tout comme La Réunion avec ses deux
victoires (4-1) face aux Maldives et aux Comores (1-0).

Handisport
Encore de l’or pour Madagascar
Après la médaille d'or gagné en 50 mètres nage libre, malentendants par Hervé Razafimahefa, Miarimbola Bernardine a remporté la première médaille d’or mise en jeu en athlétisme. Elle a réalisé une belle performance de 4m12 à longueur chez les malentendantes lui permettant de garder son titre. «Je suis heureuse d’avoir pu retenir mon titre », a-t-elle dit après son épreuve. La Mauricienne Shena Bhikea décroche l’argent avec 4m06. Dolores Dobaria de La Réunion s’adjuge le bronze avec un résultat de 3m80. La nageuse réunionnaise n'est arrivée que 4ème au  50 mètres nage libre dames, mais elle s'est bien battue jusqu'au bout. Le nageur réunionnais, lui, remporte  la médaille d'argent, alors que seulement deux nageurs étaient en compétition ici au 50 mètres nage libre hommes.

Judo
Deux or dans l’escarcelle
Les judokas malagasy sont montés sur le tatami hier au Complexe Multisport Côte d’Or.  Chez les moins de 63kg dames, Lawra Rasoanaivo a brillé devant la Mauricienne Jean Pierre Kimberley. Chez les hommes, Nazir Abdou, le capitaine de l’équipe nationale, a défait le Réunionnais Quentin Baleya en finale des moins de 60kg. La judokate malagasy Alexandrine Norah Ratsiavy, quant à elle, n'a pas eu de chance et passe à côté de l'or en perdant la finale face à Christiane Legentil pour les -52 kg. Même schéma pour Lita Rambeloson qui n'a pas pu échapper entre la griffe de Louis Begué, médaillé d'or mauricien (-66 kg).
 

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président a confiance en la capacité du pays à maîtriser la pandémie
  • Madagascar face au coronavirus - Le SEFAFI interpelle sur les défaillances du système
  • Croisade contre la pandémie - Andry et Mialy Rajoelina sur le terrain
  • Coronavirus - La journée, l’angoisse et l’espoir d’un patient mis en quarantaine
  • COVID 19 - Kit de prévention de l’IMRA - Hors de portée du plus grand nombre
  • Première journée de dépistage rapide - 1 319 personnes testées, 7 cas positifs détectés
  • Dépistage du coronavirus - L'Etat malagasy va faire revivre des laboratoires à Tana et dans les Provinces
  • Lutte contre le coronavirus - Marc Ravalomanana désavoue ses députés
  • 29 mars 1947 - Une sobre commémoration au mausolée !
  • Détection rapide du COVID-19 - L’Institut Pasteur va former les biologistes malagasy

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff