Publié dans Sport

Classement FIFA - Madagascar perd une place, le Sénégal reste au sommet

Publié le vendredi, 08 février 2019

Le premier classement FIFA de l'année 2019 montre très peu de changements. La moitié des Nations asiatiques, portées par la dernière Coupe d'Asie des Nations, ont fait chuter plusieurs sélections africaines. Aucun changement n'est noté ni dans le top 10 mondial ni  dans le top 10 africain dans ce premier classement des nations pour l'année 2019, à part la Belgique et le Sénégal qui continuent respectivement de mener la danse. Rappelons-le que les sélections africaines n'ont disputé aucune rencontre durant ces derniers semaines.

Madagascar, classé vingt-troisième national africain en fin 2018 recule d'une place sur le classement dévoilé par l'instance internationale du football  mondial ce jeudi 7 février. Les Barea ont perdu un point mais pointent au 24e classement africain et 107e mondial derrière le Kenya et devant l'Azerbaïdjan.

Quant à la prochaine adversaire des Barea pour le compte de la dernière journée qualificative de la Coupe d'Afrique des Nations qui se jouera en Egypte du 21 juin au 19 juillet 2019, au mois de mars à Thiès, Les « Lions de la Téranga » occupent toujours la première place sur le continent Africain, devant la Tunisie et le Maroc. Toutefois, Ils ont perdu une place et pointent désormais au 24e  classement mondial.

Les Barea de Madagascar se déplaceront au Sénégal le 22 mars prochain pour y affronter les Lions de la Teranga. Les deux équipes s'affronteront avec en jeu la première place du groupe, occupée actuellement par le Sénégal. C'est le stade Lat-Dior de Thiès, toujours en attente d'homologation de la CAF,  qui va abriter Sénégal-Madagascar.

Après son triomphe face au Japon en Coupe d'Asie des nations, le Qatar a fait un bond au classement FIFA. En effet la formation de Felix Sanchez Bas a gagné 38 places et s'installe en 55e position du classement FIFA. Le podium est composé, dans l'ordre, de la Belgique, la France et le Brésil.

E.F.

Fil infos

  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana
  • Andohalo - Un voleur  de poule lynché par les riverains
  • Visite du Pape François - Le Président Rajoelina remercie le peuple malagasy

Editorial

  • Un challenger favori
    Maintenant c’est connu. L’IRD a choisi de placer en orbite un brillant opérateur économique de la place, Naina Andriantsitohaina, pour l’élection communale du 27 novembre à Antananarivo. En poste au ministère des Affaires étrangères en tant que ministre du Gouvernement Ntsay Christian II et III, Naina, pour les intimes, fait partie de la race des « entrepreneurs modernes » qui tentent de conjuguer la politique avec l’économie mais attention avec prudence. C’est un homme nouveau du microcosme politique local que la plateforme présidentielle mise pour rafler la cagnotte. Capitaine d’industrie, à la tête du Groupe Andriantsitohaina qu’il a hérité de son  grand-père, le patriarche Josoa Andriantsitohaina, et de son illustre père Jean-Charles Andraintsitohaina, Naina a pris la suite de l’empire en 2009 du vivant de son père. L’opérateur Naina Andriantsitohaina gère, à la fois quatre unités industrielles : l’imprimerie NIAG, l’usine de produits chimiques Prochimad, l’organe de presse Ultima-Média et la Banque BMOI…

A bout portant

AutoDiff