Publié dans Société

Douzième edition du « Tagnamaro » - Un nouveau look pour le jardin d’Ambohijatovo

Publié le dimanche, 16 février 2020


Un endroit stratégique attirant bon nombre de visiteurs, dont les citadins et les habitants des Régions. Cette fréquentation massive pourrait s’expliquer par l’existence de l’aire de jeux pour les enfants dans le jardin d’Ambohijatovo. Ce dernier se trouvait pourtant dans un état chaotique ces dernières années, faute d’entretien. Raison pour laquelle le ministère de la Communication et de la Culture (MCC), dont le ministre, les Secrétariat général et le Cabinet, a choisi la rénovation des lieux pour la 12ème édition du « Tagnamaro, andron’ny olom-pirenena », samedi dernier. La peinture de la clôture en acier aux environs du portail principal fait partie des travaux entrepris durant cette journée de mobilisation citoyenne. A cela s’ajoute la peinture et la rénovation de l’aigle, symbole dudit jardin. Désormais, cet endroit reflète une image plus attrayante et entretenue.

Diverses infrastructures réhabilitées

Outre le jardin d’Ambohijatovo, les employés des Directions régionales auprès du MCC se sont répartis dans plusieurs localités pour leur participation au 2ème « Tagnamaro » de cette année. Certains ont peint, réhabilité ou assaini des infrastructures telles que des écoles primaires publiques, des marchés ou autres places publiques. Pour la Direction régionale de la Communication et de la Culture (DRCC) Androy, l’aménagement de l’aéroport d’Ambovombe a été au programme, avec une mobilisation massive. Les citoyens d’Atsimo- Andrefana ont, quant à eux, choisi l’assainissement et la création d’espace vert à la Place de la République, située à Toliara.
Depuis la première édition du « Tagnamaro » en mars 2019, divers changements ont pu être constatés dans les lieux où se sont déroulées les mobilisations citoyennes. Outre les employés des ministères et diverses institutions, des membres d’associations, ONG, partis et autres entités se sont donné la main pour la mise en œuvre des travaux communautaires. « L’on constate que de plus en plus de citoyens se sont imprégnés de l’idée du "Tagnamaro", qu’est d’apporter du changement à travers le patriotisme et plus de responsabilité. Pour sa part, le ministère va améliorer la tenue de cette journée de mobilisation afin d’avoir plus de résultats », avance le ministre Lalatiana Andriatongarivo…

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff