Publié dans Société

Hôpital Ravoahangy Andrianavalona - Revendication des bénévoles et lifting à la morgue

Publié le mercredi, 09 octobre 2019

Les membres du personnel d’appui ou les bénévoles de tous les services existant de l’HJRA Ampefiloha, notamment ceux qui sont dans les urgences, estiment que le temps est venu pour reconsidérer leur statut. D’après leurs représentants, ils souhaitent que l’Etat officialise désormais le recrutement de ces bénévoles comme agents permanents, c’est-à-dire des fonctionnaires, comme le reste des employés de centre hospitalier universitaire à Ampefiloha. « Notre situation actuelle est trop précaire au point que nous craignons d’être abandonnés.

Or, notre tâche est la plus ingrate. Non seulement, on assure le nettoyage des locaux mais on transporte les malades. Ces nettoyages se déroulent dans les pires conditions avec les déjections ou le sang des malades », déplore M., cette jeune bénévole dont la jovialité semble n’être pas affectée par sa dure condition.

Par ailleurs, le service de la morgue de l’HJRA fait peau neuve. Cela date de l’arrivée de deux jeunes médecins aux commandes. Partout de la peinture fraîche, et de surcroît à l’huile. De plus, les mobiliers ont été restaurés ou également repeints, avec en sus des nouveaux rideaux pimpants, donnant une atmosphère plus saine et proprette, alors qu’auparavant, ces locaux étaient souvent sales, mornes et résolument sinistres. Ces changements notables s’observent notamment dans les deux bureaux administratifs de la morgue dont celui des médecins chargés de l’autopsie et celui prévu pour l’accueil du public. La salle des cours, pour les futurs médecins légistes et anatomistes, a également fait l’objet d’un sérieux lifting. L’un des médecins est un homme sec et assez sévère, aux yeux de certains, certes. Mais c’est un perfectionniste avec un tantinet artiste qui n’accepte pas le désordre et la relâche. « Le savez-vous que tout ça venait de nos propres moyens ? », a-t-il annoncé fièrement. Enfin, il est le pionnier dans la sensibilisation du public visitant la morgue en matière de civisme.

Franck R.

Fil infos

  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre
  • Projet Tanamasoandro - Des mercenaires sabotent

Editorial

  • Le crash !
    La compagnie nationale Air Mad doit trouver, présentement, 7 millions de dollars pour faire face à ses dépenses courantes. Un besoin immédiat sinon la compagnie s'acheminera vers la cession de paiement. La mauvaise nouvelle qui vient de tomber n'arrange pas du tout l'affaire en ce sens qu'elle (Air Mad) a perdu contre le litige avec Air France. En effet, le Tribunal de Commerce de Paris a tranché en faveur d'Air France. Air Mad doit payer 47 millions de dollars US de plus.  

A bout portant

AutoDiff