Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Madagascar vs Tunisie - Deux écrans géants pour le public

Publié le jeudi, 11 juillet 2019

Une grande première pour la Grande Ile et l’équipe nationale malagasy. Tout le monde est derrière les Barea qui se sont battus pour arriver à ce stade de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2019. En effet, beaucoup de lieu ont accueilli les fans malagasy pour regarder le match qui a fait face l’équipe malagasy à celle de la Tunisie,  les Aigles de Carthage. A part celui d’Anosy et d’Analakely et bien-sûr les autres lieux dans les lounges et karaoké, deux grands fans zone ORTM ont été installés par le groupe FILATEX notamment à Ankadimbahoaka et à Talatamaty.

Deux écrans géants HD ont été installés pour que le grand public, quelle que soit sa catégorie sociale et son origine, puisse admirer le grand match de la quart de finale. Effectivement, la foule a répondu présente et a inondé les lieux, que ce soit du côté d’Ankadimbahoaka ou de Talatamaty. Petits et grands, filles et garçons sont venus nombreux remplir les lieux avec bien sûr tous les déguisements et ornements qui vont avec. T-shirts verts, rouges et blancs, casquettes et même des cornes de zébu  étaient vus sur place. Cris de guerre et petits pas de danse, comme si les supporters étaient au Caire  en train d’assister au match.

Diverses animations

Puisqu’il ne s’agissait pas seulement de regarder un match en direct, les supporteurs ne  se sont pas gênés à crier, à siffler, à danser et à souffler les vuvuzela pour mettre plus d’ambiance. Tout était permis, d’ailleurs, deux artistes ont animé respectivement les places à savoir Rossy à l’Alhambra Ankadimbahoaka et Samoela à Talatamaty. L’ambiance était au top puisque les deux artistes ont tout fait pour que tout le monde  puisse passer un bon quart de finale. D’ailleurs, tout a été organisé pour soutenir  les Barea. Animations, danses, musiques et cris de guerre à ne plus en finir étaient au programme. « Alefa Barea ! », ce slogan rayonnait partout et même les gens d’autres nationalités le connaissaient par cœur. L’engouement des supporteurs se sentaient et ces derniers ont tenu à remercier le groupe FILATEX, organisateur de l’événement pour leur avoir donné une occasion de regarder le match en direct, avec comme bonus des animations de qualité. A l’entrée, les fans des Barea qui sont venus à Ankadimbahoaka ont reçu des goodies comme des bracelets, porte- clefs, stickers et vuvuzela. Par ailleurs, des boissons et hamburgers ont également été distribués  aux 500 premiers supporters.

T.A.

Fil infos

  • Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif
  • Troisième gouvernement Ntsay - Au moins deux nouvelles têtes en perspective
  • Mutinerie à la prison d'Ambalatavoahangy - Des coups de feu entendus, prise d'otage de 3 agents pénitentiaires
  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour

La Une

Editorial

  • Vilénies bestiales et monstrueuses !
    En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.  

A bout portant

AutoDiff