Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Trois cadavres repêchés d’une rivière - Des officiers militaires et des hommes de troupe à Tsiafahy

Publié le lundi, 10 juin 2019

Les 27 militaires de l’opération de sécurisation du Sud, trempés dans l’affaire se rapportant sur la découverte macabre de trois corps dans la rivière de l’Onive, dans le District d’Antanifotsy, le matin du 31 mai dernier, ont été déférés au Parquet vendredi dernier. Selon une information encore officieuse, 10 d’entre eux, à savoir deux officiers ainsi que 8 hommes de troupe auraient été écroués à Tsiafahy à titre provisoire.

 

« Nous n’avons pas le droit  d’interroger des officiers de l’Armée. Ce qui explique le fait que le Tribunal d’Anosy a été de facto saisi du dossier. Mais une chose est sûre : le déferrement de ces officiers ne s’était achevé que très tard dans la nuit du vendredi et nous n’en avions été informés que vers minuit », a-t-on-appris du côté d’Ankadilalana.

Du côté du service de communication de l’Armée, il a précisé n’avoir pas été non plus officiellement informé sur le sort des 10 militaires. « Puisque nous sommes un jour férié (Ndlr, lundi hier), nous avouons n’avoir pas encore reçu aucune confirmation officielle sur ces incarcérations à Tsiafahy. Mais nous n’excluons pas non plus la véracité de cette information », s’est exprimée une source de ce côté-là.

Néanmoins, le doute semble n’être plus permis lorsque le ministère de la Défense s’est exprimé récemment sur cette affaire. Il a particulièrement insisté sur le fait que les exactions, si elles sont avérées, sont loin d’être tolérées pour tout militaire en cause. Ces militaires ont été pointés du doigt parce que c’est eux qui ont arrêté le 20 mai dernier les 3 suspects pour des affaires de banditisme et de détention illégale d’armes, et qui étaient  retrouvés plus tard assassinés, pieds et poings liés dans cette rivière. La confusion est telle qu’une autre version avance que les trois auraient eu mailles à partir avec des villageois pour une affaire foncière, qui, pour mieux les enfoncer, les ont accusés de posséder des armes de façon illicite.

Franck Roland

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff