Publié dans Société

Collision à Tsarasaotra Imamba - Une personne tuée, deux autres grièvement blessées

Publié le mercredi, 01 avril 2020

Les images atroces montrant ces véhicules réduits en un amas de tôles froissées, parlent d'elles-mêmes. Il s'agit de cet accident survenu vers 16h mardi dernier sur la voie rapide située au niveau  de Tsarasaotra, sur l'Imamba, et qui a coûté la vie à une personne, mais aussi  occasionné de graves blessures sur deux autres. Les faits. Un véhicule tout-terrain de marque Nissan AX était entré en collision avec un minibus Mercedes Sprinter.

 

De sexe masculin, la personne qui a perdu ainsi  sa vie, se trouvait à bord de ce 4x4. Selon la Police, le conducteur du Sprinter ainsi qu'un passager du minibus ont été blessés dans cet accident. Ces derniers avaient été déjà évacués dans un hopital situé au cœur de la capitale, et ce, bien avant même l'arrivée de la Police pour faire le constat.

D'après la Police, la Nissan, pour une raison inconnue, avait d'abord percuté une borne qui borde la chaussée sur sa droite avant qu'elle fût déportée violemment sur l'autre côté pour cogner ensuite le minibus.

Cet accident, la énième du genre à survenir sur ce même axe, est sans doute l'un des plus violents qu'on puisse enregistrer. Il y a à peine deux semaines de cela, deux occupants d'un taxi Renault Super 5 y ont également perdu la vie dans des circonstances particulièrement tragiques. La petite berline qui a transporté trois personnes, s'était télescopée de front avec un minibus qui a transporté des personnes qui rentraient d'un enterrement. Le résultat fut effroyable : le taxi fut complètement endommagé et il a même fallu extirper les corps des victimes des décombres avec l'aide des sapeurs-pompiers.

Cette série d'accidents prouve que beaucoup d'usagers font preuve de négligence et d'une imprudence probante. Beaucoup reprochent à certains automobilistes de ne pas modérer leur allure alors que c'est souvent un excès de vitesse qui serait à l'origine de ces drames. Depuis le mois de février dernier, les accidents ne se comptent plus sur cette voie rapide qui supplante désormais le By-pass sur le nombre d'accidents qui y sont survenus.

Franck R.

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff