Publié dans Politique

République de Turquie - Un partenaire clé pour l’émergence de Madagascar

Publié le mardi, 29 octobre 2019

« La Turquie désire toujours voir un Madagascar capable d’engendrer une prospérité socio-économique à tous ses citoyens ». Ce fut en ces termes que l’ambassadeur de la République de Turquie à Madagascar, Metin Hüsrev Ünler a confirmé le soutien indéfectible de son pays à l’émergence de Madagascar. Le diplomate a longuement abordé la nature de la relation bilatérale entre la Grande île et la Turquie dans son discours à l’occasion de la célébration du 96ème anniversaire de la Proclamation de la République turque hier à l’Ibis Ankorondrano. Il a annoncé la prochaine mise en place d’un bureau de l’agence turque de coopération et de coordination (TIKA) dans le pays.

 

Cette agence est présente dans 54 pays dans le monde, dont 21 pays africains. « Sans aucun doute, l’agence TIKA, une fois établie, aura la possibilité de concrétiser davantage l’appui du Gouvernement turc sur le plan pour l’émergence de Madagascar », a souligné l’ambassadeur Metin Hüsrev Ünler. Le statut de Madagascar en tant que plus grande île de l’océan Indien constitue un facteur déterminant pour la Turquie. Une place stratégique qui fait de la Grande île, l’un des acteurs clés dans la promotion de la coopération de la Turquie avec les pays de la région. Selon les chiffres de l’ambassade, le coût des échanges commerciaux entre Madagascar et la Turquie  s’élève jusqu’ici à 100 millions de dollars. Un chiffre qui peut encore s’améliorer.

Coopération gagnant – gagnant

La coopération entre les deux pays date déjà de plusieurs années et s’est concrétisée par l’ouverture d’une ambassade turque à Madagascar en 2010. Elle s’étend sur plusieurs domaines à savoir la construction (l’immobilier), les infrastructures, l’énergie ainsi que les autres secteurs sociaux tels que l’éducation, la santé et la formation. Cette année, le Gouvernement turc a octroyé 14 bourses d’études aux étudiants malagasy. En 2017, 2018 et 2019, 3 jeunes diplomates malagasy ont reçu des formations à l’Académie de diplomatie du ministère turc des Affaires étrangères. Sur le plan économique, l’arrivée de Turkish Airlines, ayant permis d’ouvrir une ligne aérienne entre Antananarivo et Istanbul, constitue un signal fort pour les investisseurs malagasy et turcs. La visite du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdoğan en janvier 2017 ainsi que la tenue d’un forum économique au même moment s’inscrivent également parmi les étapes importantes dans la coopération entre les deux pays. Des étapes soulignées par le ministre de la Défense nationale, le Général Léon Rakotonirina dans son allocution. Ce dernier a insisté sur l’importance d’établir un partenariat gagnant – gagnant.

La cérémonie d’hier a vu la présence d’une délégation du Gouvernement composée de 5 ministres à savoir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le ministre de la Défense nationale, le secrétaire d’Etat en charge de la Gendarmerie nationale, le ministre de la Population et le ministre de l’Education nationale.

Sandra R.

Fil infos

  • Cavale rocambolesque - Raoul Rabekoto Arizaka en fuite à l'étranger
  • Développement à grande vitesse - La mentalité encore à la traîne !
  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff