Publié dans Politique

Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato

Publié le jeudi, 14 février 2019

Réduire au maximum le problème de logements dans la Capitale. C’est l’objectif annoncé par le régime actuel qui, lors du Conseil des ministres de mercredi dernier, a pris une décision importante.  En effet, il a été décidé lors de ce Conseil que l’Etat procédera à la construction de logements sociaux du côté d’Ivato sur un terrain de 58 ha. « Les terrains appartiennent à l’Etat mais ont été cédés à un prix dérisoire de 100 ariary le mètre carré à des privés. Le Président de la République a ordonné la récupération de ces terres et d’y  construire des logements sociaux », a déclaré hier la ministre Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, porte-parole du Gouvernement. L’Etat est prêt, selon la ministre de la Communication et de la Culture à rembourser les acheteurs mais à hauteur du prix d’achat.

D’après les informations obtenues, les Indopakistanais constitueraient la majeure partie des propriétaires de ces terrains bradés à un prix défiant toute concurrence. « La construction de ces logements sociaux se fera par le biais du 3P (partenariat public et privé) dans le plus bref délai. L’Etat tiendra le rôle de facilitateur », note la porte-parole du Gouvernement.  Par ailleurs, l’Etat veut mettre un coup de frein à cette braderie des terrains domaniaux. Ordre a été donné par le Président de la République, Andry Rajoelina, d’arrêter illico presto la désaffectation des terrains appartenant à l’Etat. Et concernant les terrains bradés, il a ordonné au responsable d’ouvrir une enquête concernant leur cession. A noter que le projet de construire des logements sociaux, non seulement dans la Capitale mais  aussi dans les autres régions, figure parmi les pactes lancés par Andry Rajoelina à la propagande aux élections présidentielles. La plupart des logements sociaux à Madagascar furent construits à l’époque de la 1ère République, soit dans les années 70, à l’instar de la cité des 67 ha, celle d’Ampefiloha, Itaosy…
 La rédaction

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff