Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Protection sociale des employés avec la CNaPS - Des temples FJKM de Maevatanàna en difficulté

Publié le lundi, 10 juin 2019

Pas de salaire pour les catéchistes. Ces employés d’église sont rémunérés selon la possibilité des chrétiens auprès d’un temple. C’est ce que des participants à l’atelier sur la protection sociale des employés d’Eglise, en fin mai dernier à Maevatanàna, ont avancé. Cette formation de quelques jours a vu la participation de 120 responsables d’églises protestantes FJKM, issus de 3 Districts, à savoir Tsaratanàna, Kandreo et Maevatanàna. Selon leurs témoignages, bon nombre de temples auprès de ce synode régional sont en difficulté, notamment en ce qui concerne le paiement des cotisations des employés à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). « Ils n’arrivent pas à respecter leurs obligations en versant mensuellement les cotisations à la CNaPS.

Par contre, ils proposent de payer 100 000 à 200 000 ariary par an suivant leur production, vu qu’ils habitent dans la brousse », rapporte Joël Rakotoson, parmi les participants. « Le synode viendra en aide aux Eglises qui n’arrivent pas à respecter leurs obligations quant au versement des cotisations à la CNaPS », propose le pasteur Gilbert Rakotondramiarana, président synodal, face à cette situation nuisant à la protection sociale des employés d’Eglise. Ces cotisations versées deviennent, notons-le, les prestations offertes par la Caisse aux affiliés, à savoir les allocations familiales, les rentes en cas d’accidents de travail ou maladies professionnelles ainsi que la pension de retraite.

La tenue d’ateliers de formation sur la protection sociale des employés d’église concrétise la convention de partenariat entre la CNaPS et l’Eglise FJKM. Les objectifs étant d’améliorer la vie des employés de l’Eglise, prendre en main leur vie professionnelle, assurer le côté social de leurs familles et leur offrir une retraite sereine. A chaque session, les participants sont sensibilisés sur le Code de prévoyance sociale, l’importance de l’affiliation à la Caisse, les procédures à suivre dont la déclaration des employés, le versement des cotisations, etc.

Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff