Publié dans Politique

Anosizato - Trois frères violent une femme enceinte et tabassent le mari

Publié le mardi, 09 juillet 2019

La victime est enceinte de deux mois et elle était violée par trois hommes. Ces derniers s’en étaient pris violemment à parti son mari. Une fois que ce dernier a perdu connaissance, les agresseurs l’ont jeté dans un caniveau. Ces faits remontent vers 20h30 le soir du dimanche du 16 juin dernier.  Les bandits n’ont laissé partir la dame que vers 2h du matin. Quelques heures après leurs mésaventures, le couple a porté plainte auprès de la Sûreté urbaine d’Antananarivo de la police à Tsaralalàna.

 

Plus récemment, précisément le dimanche 7 juillet dernier, l’un des trois suspects fut interpellé à Anosizato. Car dans sa plainte, la femme a affirmé s’être parfaitement remémorée des traits de ses violeurs, qui n’ont même pas pris le soin de les masquer. Dès le début de l’enquête, les domiciles des suspects ont été connus.  Du coup,  les Forces de l’ordre s’étaient dépêchées sur place. Mais elles n’ont pu surprendre aucun des agresseurs. Ce n’était donc que dans l’après-midi du 7 juillet que la Police ait pu finalement retrouver les traces des assaillants, et ce, grâce à un renseignement fourni par un informateur.

D’après ce renseignement, les trois suspects que la Police recherche étaient en train de suivre un combat de coqs ce dimanche après-midi-là à Anosizato.  Les limiers s’étaient donc rapidement rendus sur place. A leur arrivée à l’endroit, ils ont pu capturer un suspect si les deux autres ont réussi à prendre rapidement la poudre d’escampette.

 Le soir de ce dimanche 16 juin donc, les époux étaient sur le chemin qui mène chez eux dans le quartier de Namontana. A ce moment les trois agresseurs les ont pris discrètement en filature. Lorsque le couple arrive au niveau d’un endroit plutôt désert, les trois individus lui ont barré le chemin. Ils ont tabassé le mari qui a fini par  perdre connaissance sous les coups,  avant qu’ils ne jettent son corps dans cette canalisation. Quant à la dame, ils l’ont entraînée non loin de là pour abuser d’elle, et ce, durant plusieurs heures. Le suspect arrêté aura à répondre de ses actes devant le Parquet. Quant à ses acolytes, ils sont encore activement recherchés. A noter que les violeurs sont  tous les membres d’une fratrie.

Franck Roland

Fil infos

  • Lutte contre la corruption - Madagascar sur la voie de la coopération judiciaire internationale
  • Gouverneurs des banques centrales de la SADC - La première réunion à Antananarivo
  • Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina
  • Candidature de Naina Andriantsitohaina - Un écho favorable de tous bords
  • Transport illégal de ressources minières - Un kilo d’or et 255 g de saphir saisis à Ivato
  • Non candidature à la mairie de Tana - Marc Ravalomanana trahit ses partisans
  • Candidat à l’élection municipale - Naina Andriantsitohaina, le sauveur d’Antananarivo !
  • Élection municipale - Le TIM humilié à Tana
  • Andohalo - Un voleur  de poule lynché par les riverains
  • Visite du Pape François - Le Président Rajoelina remercie le peuple malagasy

Editorial

  • Un challenger favori
    Maintenant c’est connu. L’IRD a choisi de placer en orbite un brillant opérateur économique de la place, Naina Andriantsitohaina, pour l’élection communale du 27 novembre à Antananarivo. En poste au ministère des Affaires étrangères en tant que ministre du Gouvernement Ntsay Christian II et III, Naina, pour les intimes, fait partie de la race des « entrepreneurs modernes » qui tentent de conjuguer la politique avec l’économie mais attention avec prudence. C’est un homme nouveau du microcosme politique local que la plateforme présidentielle mise pour rafler la cagnotte. Capitaine d’industrie, à la tête du Groupe Andriantsitohaina qu’il a hérité de son  grand-père, le patriarche Josoa Andriantsitohaina, et de son illustre père Jean-Charles Andraintsitohaina, Naina a pris la suite de l’empire en 2009 du vivant de son père. L’opérateur Naina Andriantsitohaina gère, à la fois quatre unités industrielles : l’imprimerie NIAG, l’usine de produits chimiques Prochimad, l’organe de presse Ultima-Média et la Banque BMOI…

A bout portant

AutoDiff