Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Politique

Allégations de corruption - Le Président Ahmad relâché par la justice française

Publié le vendredi, 07 juin 2019

Sans charges retenues. Après une audition presqu'une journée entière aux services de l'Office central de lutte contre les corruptions et infractions financières et fiscales (OCLIFF) jeudi, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad, est rentré libre. Le procureur de Marseille, Xavier Tarabeux a confirmé à l'Agence France Presse (AFP) cette information en précisant « qu'il (ndlr : Ahmad) est ressorti libre de sa garde à vue, sans poursuite ».

 

Au grand étonnement de tous, le président de la CAF a été accusé dans le cadre d'une information judiciaire ouverte à Marseille d'association de malfaiteurs, corruption, abus de confiance et faux et usage  de faux. Des chefs d'accusation que le procureur de Marseille lui ont fait certainement connaitre avant l'audition. Accompagné par son avocat durant son interrogation à l'OCLIFF, le président de la CAF a dû répondre point par point sur ces chefs d'inculpation. D'après le magazine « Jeune Afrique », cette audition du président Ahmad fait suite à une rupture unilatérale de contrat avec l'équipementier Puma en vue de l'habillement  des 580 volontaires du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) au Maroc en 2018. Personne ne sait si c'est l'équipementier qui a esté cette affaire en justice ou c'est l'ancien Sg de la CAF, Amr Fahmy, limogé par le bureau exécutif de l'instance suprême du ballon rond africain quelques mois auparavant. Pour sa défense dans ce dossier de soi-disant rupture de contrat, Ahmad a maintes fois répété à la presse que tout a été décidé dans la transparence. Dans une des prochaines éditions du magazine France Football, traitant spécialement la CAN 2019, le président Ahmad est plus explicite et s'étale longuement sur les raisons ayant poussé la CAF à passer commande auprès de cette société française et non à Puma.

En décidant de relâcher le président Ahmad et de ne retenir aucune des charges contre lui, les autorités judiciaires françaises ont été convaincues de ses explications.

Libre de ses mouvements, le président de la CAF, après avoir assisté hier au coup d'envoi de la Coupe du monde féminine, quitte le sol français aujourd'hui à destination de Mali où il apportera les solutions de la CAF  aux problèmes traversés par le football local.

La rédaction

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff