Publié dans Politique

Détection rapide du COVID-19 - L’Institut Pasteur va former les biologistes malagasy

Publié le dimanche, 29 mars 2020


L’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) va former des biologistes malagasy pour permettre de multiplier les tests visant à détecter le coronavirus. L’annonce a été faite en marge d’une réunion entre les dirigeants de l’IPM avec le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina samedi dernier.  Actuellement 150 à 200 analyses par jour sont possibles. Avec la formation de ces nouveaux biologistes, l’Etat estime que le nombre d’analyses quotidiennes pourrait être triplé voire quadruplé, a indiqué le Chef de l’Etat au cours de sa quotidienne allocution télévisée sur la TVM samedi dans la soirée. « Après cette formation, des cliniques mobiles seront mobilisées à travers la Grande île pour que les tests soient accessibles à tout un chacun », a déclaré Andry Rajoelina. Il affirme que le matériel nécessaire sera importé incessamment pour lutter contre la maladie. Le Chef de l’Etat annonce en outre que les kits de test rapide du coronavirus seront déployés dans les Régions. Il précise que ces dispositifs sont surtout utiles pour détecter le virus chez les personnes qui l’ont contracté depuis plus de 7 à 14 jours.
Notons que le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina a effectué une descente auprès de l’IPM samedi dernier. Le Chef de l’Etat a tenu à constater de visu le processus de réalisation des tests effectués au laboratoire de l’IPM pour le dépistage du coronavirus. Durant cette descente, le directeur général de l’Institut Pasteur de Madagascar, Professeur André Spiegel a réaffirmé la fiabilité des résultats des analyses réalisées au sein de leur laboratoire. Le processus et les résultats sont conformes aux protocoles internationaux en vigueur.  L’IPM a également certifié que le nombre de cas déclarés symptomatiques et asymptomatiques au niveau du Centre de commandement opérationnel, COVID-19 , correspond exactement aux données émanant  de l’IPM. Pour rappel, les analyses pour le dépistage du coronavirus sont faites dans le cadre strict des procédures et des normes de la santé publique. L’Institut Pasteur réalise les analyses conformément aux prélèvements reçus de la part des agents de la santé, selon la procédure définie par le ministère de la Santé publique, les autorités malagasy et l’Organisation mondiale de la santé. Notons que le Président de la République Andry Rajoelina s’est plié à un test du coronavirus samedi dans la matinée. Un test qui s’est avéré négatif.
La Rédaction


Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff