Publié dans Economie

Iles africaines préférées des internautes - Nosy Be devance l’île Maurice

Publié le dimanche, 23 février 2020

Il n’y a rien d’étonnant. TripAdvisor, la plus grande plateforme de voyage au monde, vient de dresser la liste des îles de l’Afrique préférées des internautes. Ce classement se base ainsi sur leurs avis émis sur le site de voyage. En termes de préférence, l’île de Nosy Be devance l’île Maurice. Dans le top 10, elle rafle ansi la première place du classement, laissant la deuxième place à Maurice. En tout cas, à en juger les descriptions faites par TripAdvisor, ces deux îles méritent bel et bien leur place respective. 

«  Nosy Be ? Ou Nossi-Bé ? En malagasy, son nom signifie « grande île ». Située au large de la côte nord-ouest de Madagascar, cette île regorge de lacs volcaniques, de lémurs paresseux, de distilleries de rhum, de plantations d’ylang ylang et de récifs coralliens qui ne demandent qu’à être explorés. Les amoureux de faune et de flore seront au septième ciel dans la réserve naturelle de Lokobe. Et si vous êtes amateurs de musique, venez en mai pour célébrer le festival de musique de Donia pendant quatre jours », écrit TripAdvisor sur l’île malagasy, après avoir recueilli l’avis de nombreux voyageurs. Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. Effectivement, Nosy Be figure aujourd’hui parmi les destinations les plus prisées à Madagascar. Entre les belles plages et le cadre atypique, toutes les conditions sont présentes pour un séjour idyllique et incomparable.

Un dépaysement assuré.

Cependant, pour Madagascar, Nosy Be n’est pas la seule à s’être démarquée des autres.  L’île Sainte-Marie figure également dans le top 5 des îles africaines préférées des internautes, après Boa Vista située au Cap-Vert et l’île de Praslin, aux Seychelles. Une vraie aubaine pour la réputation de Madagascar. Ces avis positifs permettront d’influencer la venue des voyageurs dans le pays. Ils arrivent particulièrement à point nommé surtout que la Grande île a pour objectif d’atteindre les 500 000 touristes d’ici 2023. Le pays est donc déjà sur la bonne voix. Dans tous les cas, ce classement montre bien à quel point l’île rouge possède beaucoup de potentiels. Il suffit juste de savoir bien les exploiter.

Rova Randria 

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff