Publié dans Sport

Football - Futur équipementier des Barea - Que la Fédération fasse machine arrière !

Publié le mercredi, 01 avril 2020

Seuls les imbéciles ne changent pas. La Fédération malagasy de football (FMF) est censée être dirigée par des personnalités supposées intelligentes, il n’y a ainsi aucune raison pour qu’elles ne reviennent pas  sur leur décision d’octroyer à TED Holding le statut d’équipementier des Barea de Madagascar. Aucun contrat, en principe, n’est signé jusqu’à maintenant avec cette société mais les points faibles de celle-ci, dévoilés au public, devront faire réfléchir plus d’un membre du comité exécutif à ne pas se verser dans le ridicule et dans le déshonneur.

En effet, comment accepter qu’une société se disant équipementier mais qui ne l’est pas finalement et n’ayant pas de notoriété, ne serait-ce qu’au niveau local, puisse « habiller » une sélection nationale quart de finaliste d’une phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations. En cautionnant une telle mascarade, la FMF met la barre au bas de l’échelle et revoit à la baisse ses ambitions sur les Barea de Madagascar en lice aux éliminatoires de la CAN 2021, en tête de leur poule, actuellement, et en course également pour le Mondial 2022 à Qatar.

Les articles de la presse concernant TED Holding sont loin d’être un acharnement mais une interpellation pour éviter une grossière bourde de la FMF. Jugez-en. TED Holding se dit équipementier est pourtant ses activités consultables sur le site de l’EDBM le désavouent. Même la date de sa création au mois d’octobre dernier, soit quelques mois après l’arrivée de la nouvelle équipe de la FMF, crée des doutes. Elle pourrait être créée en vue de l’appel d’offres dont l’issue serait connue d’avance. Sinon comment expliquer cet engouement de la majorité des membres du comité d’évaluation des offres reçues à lui attribuer les meilleures notes et ce devant un équipementier de renommée mondiale, MACRON. Le fait d’avancer un chiffre d’affaires de 10 millions d’Euros, dès la première année du contrat, s’avère farfelu. On peut bien rêver mais les yeux ouverts et les pieds sur terre. TED Holding n’a habillé aucun club, aucune équipe et encore moins une sélection régionale. De quelle marque va –t-il mettre à la disposition des Barea ? Comment ainsi lui faire confiance pour habiller la sélection nationale et de commercialiser les dérivés tout autour ?

TED holding, d’après les documents en notre possession, est une filiale de Mart trading et consulting dont le comme nom commercial est Aiko négoce et conseil. Cette société, qui vend de boissons en gros, est basée à…Mayotte, plus précisément au 304 RUE HACOMBA BANDRABOUA et elle a comme principal dirigeant Tafika Rakotondrahaso, qui est également le boss de Ted Holding dont le siège se trouve du côté d’Ambohitrarahaba.

Il est temps maintenant de mettre fin à la mascarade et d’annuler cet appel d’offres et les résultats. Des sérieux candidats connus mondialement et réalistes dans leurs projections figurent sur la liste, à charge aux membres de la FMF de faire le tri, en leur âme et conscience, et de désigner l’équipementier des sélections nationales. Les Barea méritent mieux !

Rata

Fil infos

  • Barrière sanitaire de Vakinankaratra - Les accompagnateurs du député de Betroka refoulés
  • Rovan’Antananarivo - 300 000 à 500 000 visiteurs attendus par an
  • Restitution des îles malagasy - Appel à la consolidation de la solidarité nationale
  • Explications du MEN sur l’achat de bonbons sucettes - « Les 8,4 milliards d’ariary seront réaffectés à d’autres priorités »
  • Débat autour du Kianja Masoandro - Un bol d’air frais pour la France
  • Analanjirofo - Décès du chef de Région par intérim
  • Crise sanitaire - Un parfum de récupération politique dans l’air !
  • Ministère de l’Education nationale - 8 milliards d’ariary dépensés pour l’achat … de bonbons !
  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  

Editorial

  • Uni pour une cause
    Madagasikara resserre les rangs pour une cause plus que vitale. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry Nirina, lors de la dernière intervention dans le cadre d’une « émission spéciale » sous forme d’une interview, appelle à l’unité sans faille de tous les Malagasy. Madagasikara affronte, au même moment, trois défis majeurs au terme desquels tous les Malagasy n’ont point pas le droit de rater. L’état d’urgence sanitaire national, la « récupération » des Iles malagasy (Iles Eparses) et la restauration suivie des travaux de construction du « Kianja Masoandro ».  

A bout portant

AutoDiff