Publié dans Politique

Pharmalagasy - Une capacité de 15 000 unités de gélules CVO+ par minute

Publié le mardi, 30 juin 2020

Le Président de la République a effectué une visite au siège de la prochaine usine Pharmalagasy à Tanjombato à la périphérie sud de la Capitale. Une descente destinée notamment à constater de visu l'état d'avancement des travaux entrepris pour la construction de cette usine censée notamment fabriquer des médicaments tels que la gélule CVO+. Débutés depuis deux mois, les travaux entrepris dans les anciens locaux de l'Orinasa fanamboarana fanafody ou OFAFA, l'ancienne compagnie nationale pharmaceutique malagasy, suivent leurs cours normaux. Notons que la nouvelle usine est chargée de l'élaboration et la production de nouveaux médicaments estampillés « made in Madagascar ».

Lors de l'arrivée d'une centaine de tonnes de matériels pour la mise en place de cette usine, le Président de la République Andry Rajoelina a annoncé la fabrication d'une douzaine de nouveaux produits dans les 3 prochaines années. Dans un premier temps, les travaux se focaliseront sur la fabrication de médicaments destinés à lutter contre le Covid-19, notamment la gélule CVO+. A ce sujet, le Président de la République annonce que les premières gélules de CVO+ produites par Pharmalagasy devraient sortir de l'usine d'ici un mois. L'usine dispose d'équipements aux normes et de technologies haut de gamme. A plein régime, les machines de production devraient produire 15 000

unités de gélule CVO+ par minute. Le Chef de l'Etat indique que les essais in vivo sont prévus par la suite. Le mode d'administration et la composition de gélule seront complètement différents du tambavy Covid-Organics.

En parallèle à l'installation des équipements, l'usine s'attèle au recrutement de ses employés, comme indiqué dans notre édition d'hier. Les avis y afférents sont publiés dans les quotidiens nationaux depuis le début de cette semaine. Parmi les postes à pourvoir dans l'administration figurent le directeur administratif et financier et celui commercial et marketing ainsi que le responsable stockage et logistique, celui de la communication et NTIC et l'assistant de direction. Quant aux postes techniques, cette nouvelle usine de production de médicaments « made in Madagascar » recherche des responsables de fabrication et contrôle qualité, de QQHE et sécurité, de pharmaco-vigilance, des délégués médicaux ou encore un machiniste et un opérateur de production. En général, ces postes requièrent des diplômes adéquats et des années d'expérience. Les intéressés devront envoyer dès maintenant leurs CV et lettres de motivation au siège de ladite usine sis à Tanjombato.

La rédaction

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff