Economie

Des infrastructures hors normes. Pour préserver l’environnement mais aussi la population, les industries doivent se conformer à des normes environnementales. Ces normes sont portées à la connaissance de chaque opérateur souhaitant mettre en place une usine de production. En cas de non-respect de ces réglementations, le ministère de l’Environnement et du Développement durable fait un rappel à l’ordre et exige que l’entreprise en question régularise sa situation dans un délai déterminé, sinon, des sanctions seront appliquées à son encontre. C’est le cas d’une usine de production à Ivato. Ses responsables se retrouvent alors aujourd’hui convoqués au ministère. Quelques mois auparavant,…
Une réouverture des frontières dans presque un mois et demi. Suite à la concertation avec les parties prenantes au début de la semaine dernière, le ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie, Joël Randriamandranto a organisé une conférence virtuelle avec les autorités et les opérateurs touristiques locaux, vendredi dernier. Selon le numéro 1 du département, cette réunion fait suite à la déclaration du Président de la République pour une éventuelle reprise des activités liées au tourisme, envisagée au mois d’octobre prochain. Comme il s’agit donc de tourisme, les acteurs concernés estiment un mouvement d’un millier de personnes par…
Lancement de nouveaux produits, recherche de nouvelles stratégies… Les entreprises recherchent aujourd’hui « LA » solution pour redémarrer et booster dans un bon esprit leurs activités, et redresser ainsi l’économie de Madagascar. Elles ne restent pas les bras croisés malgré les arrêts imposés par cette crise sanitaire et les restrictions mises en place par les autorités. Elles se préparent d’ores et déjà à l’après-crise. L’avenir reste encore incertain, plus particulièrement dans le domaine de l’économie. La continuité de cette situation n’est pas prédéfinie à l’avance. C’est pourquoi, les opérateurs locaux étudient la situation et envisagent tous les cas de figure…
Une catastrophe sanitaire doublée d’une catastrophe économique. La baisse considérable de la productivité du secteur privé impacte grandement la croissance économique à Madagascar. Cela se traduit par différents indicateurs comme la diminution des recettes fiscales, l’effectif des personnes envoyées au chômage technique, la réduction de la valeur des exportations et bien d’autres encore. Au vu de la situation actuelle et le prolongement de l’état d’urgence sanitaire, le président du Groupement des entreprises de Madagascar (GEM), Thierry Rajaona craint un coup d’arrêt brutal. Selon ses dires, le taux de croissance économique pourrait descendre jusqu’à -3% s’il était initialement prévu à 1%.…
Depuis l’année dernière, la JIRAMA effectue des opérations de ratissage afin d’identifier tout branchement illicite ou toute tentative de vols d’électricité. Aujourd’hui, des personnes de mauvaise intention profitent de ces opérations pour soutirer de l’argent aux clients de la société d’eau et d’électricité. Prétendant être des agents de la JIRAMA, elles font en effet de faux contrôles de compteur. Une fois, le soi-disant contrôle terminé, elles concluent que le compteur ait été fraudé, et qu’il doit être désinstallé pour être analysé auprès d’une agence si le propriétaire ne leur paye pas. « Des individus sont venus chez moi. Ils ont…
Une deuxième enveloppe reçue. L’Agence française de développement a approuvé le financement additionnel dans le cadre de riposte à la Covid- 19 à hauteur de 60 milliards d’ariary soit 15 millions d’euros. La cérémonie de signature entre l’ambassadeur de France à Madagascar Christophe Bouchard et le ministre de l’Economie et des Finances, Richard Randriamandrato s’est tenue, hier, à Ambohijatovo. Cette somme s’ajoute au prêt de contingence, dans le cadre de la gestion des risques et des catastrophes de l’ordre de 10 millions d’euros, approuvé au mois de mai dernier. Le Gouvernement a par la suite négocié un financement supplémentaire s’élevant…
Il est 6 heures du matin. Sylvie, une mère de famille, sort de chez elle pour aller rejoindre une agence de transfert d’argent international. Elle doit récupérer de l’argent qu’un de ses proches lui a envoyé depuis l’étranger. « Ma fille aînée travaille dans un autre pays depuis près de deux ans. Elle nous envoie habituellement de l’argent pour compléter notre budget. Actuellement, vu la situation, cet argent est la bienvenue. Je travaille dans les domaines de l’habillement et de l’artisanat. Mais avec la crise, le marché a régressé et nos revenus sont particulièrement limités. Nous avons du mal à…
Page 1 sur 79

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff