Publié dans Economie

Protocole d’hygiène sanitaire - L’occupation d’une chambre d’hôtel espacée de 24 heures

Publié le mardi, 30 juin 2020

En préparation pour la réouverture des frontières. La Fédération des hôteliers et restaurateurs de Madagascar (FHORM) a annoncé, hier, la validation d’un protocole d’hygiène sanitaire pour garantir la sécurité des clients et des travailleurs. En général, la charte prévoit l’application des gestes barrières, les techniques de lavage des mains, le port de masque, les règles d’hygiène, le nettoyage des voitures ainsi que la distanciation sociale. Mais des règles spécifiques sont prévues pour les établissements hôteliers. La chambre sera bloquée pendant 24 heures après une occupation. L’objectif étant d’aérer la salle et prendre le temps de désinfecter la chambre pour tuer les virus.

Une réorganisation s’applique également au niveau de la restauration car celle-ci sera proposée dans les chambres ou à emporter sinon dans une salle respectant les mesures sanitaires. Dorénavant, cette disposition s’applique ainsi à tous les 300 établissements membres de la FHORM dans la Grande île. « Une fois que le groupement a signé ce protocole, il s’engage à appliquer la charte même sans la surveillance de la Police ou l’Etat. C’est le meilleur moyen de garantir la sécurité des clients mais surtout des travailleurs  lorsque le ciel de Madagascar s’ouvrira de nouveau.  En plus, les vrais clients des hôteliers sont majoritairement des étrangers, ces derniers s’attendent également à ce qu’une mesure sanitaire soit respectée pour attenuer les risques de propagation du coronavirus » souligne Sandra Afick, vice-présidente de la confédération du tourisme à Madagascar.

Il faut savoir que le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie prépare également de son côté un protocole d’hygiène pour l’ensemble des acteurs du secteur à savoir les guides, les travailleurs dans les parcs nationaux ainsi que les opérateurs dans le domaine du transport. Des mesures ont également été soulevées pour protéger les animaux endémiques dans les parcs nationaux lors des réunions la semaine dernière. Notons qu’à l’heure actuelle, la date précise de la réouverture des frontières demeure encore inconnue. Quoi qu’il en soit, ce protocole figure parmi les conditions nécessaires pour relancer le tourisme.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff