Publié dans Sport

Marco Ilaimaharitra - « Je ne me mets pas de pression avec un départ »

Publié le dimanche, 12 juillet 2020

L’international malagasy Marco Ilaimaharitra poursuit sa préparation spécifique, après avoir subi une opération fin mai pour soigner une pubalgie. Depuis un peu plus d’une semaine, le milieu de terrain du SC Charleroi a multiplié les exercices de base. Il devrait reprendre les séances d’entrainement collectif avec ses coéquipiers dans les prochaines semaines. Le match d’ouverture du championnat de Belgique de football est prévu pour le 8 août, et opposera le club de Bruges aux SC Charleroi de Marco Ilaimaharitra.

 

A l’issue d’une saison accomplie, le milieu défensif du Sporting Charleroi est évalué à 4 millions de dollars par transfertmarket. Ce qui fait de lui, le footballeur malagasy le plus cher sur le tabloïde du marché. Il devance ainsi le capitaine des Barea, Abel Anicet Randrianantenaina, estimé à plus de 2 millions d’euros et le défenseur international qui évolue aux Etats-Unis, Romain Métanire, évalué à plus d’un million d’euros.

 Marco Ilaimaharitra a été l’un des hommes forts de Charleroi, il ne se met pas encore la pression de quitter son club. Associé à Morioka, Marco Ilaimaharitra a évolué à un très haut niveau, permettant aux Zèbres d’arracher la troisième place ! Vrai patron du Sporting la saison dernière, l’international malagasy de 24 ans prend son temps pour revenir à son niveau et ne veut pas brûler les étapes avant son retour dans l’équipe. Marco Ilaimaharitra s’est livré, entre rééducation, mercato et statut d’indéboulonnable. Sur la manette des clubs de haut niveau en Europe, le milieu de terrain malagasy préfère d’abord se focaliser sur le retour de sa forme. Par ailleurs, son club ne semble pas encore être prêt à livrer sa pièce maitresse pour la prochaine saison.

Recueillis par E.F.

 

 

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff