Publié dans Société

Meurtre d'une fillette à Mahajanga - La population sur le qui-vive

Publié le lundi, 03 août 2020

Pour le moment, l'homme pointé du doigt d'avoir assassiné la petite Adriana (7ans) à Ambohimandamina, à Mahajanga, est encore introuvable. Cette affaire risque d'être explosive en cas d'arrestation du suspect, étant donné aussi que c'est la première fois qu'un drame de ce genre s'y produit, confie une source. Sur place, l'atmosphère est déjà électrique du fait que les Majungais sont impatients de voir le fugitif être épinglé. « A Mahajanga, les mots justice populaire sont fréquemment sur les lèvres ».

A cet égard,  verra-t-on alors l'éventualité d'un transfert du suspect vers une autre localité que la Cité des fleurs au cas où les Forces arriveraient à mettre la main sur lui ? Seul le lendemain nous apportera la réponse. Pour le moment, on ne sait pas grand-chose de lui. On ignore son activité professionnelle. Pour de nombreux habitants de Mahajanga, il n'y a qu'une certitude : il a empoisonné sa petite voisine de quartier à Tsararano avant de l'éliminer de façon inhumaine. Une allégation rejetée par la Police.

D'après une information récente, l'homme aurait pris la fuite pour rejoindre une autre localité de la Région Boeny où il devait se cacher aujourd'hui. En attendant que les Forces de l'ordre l'épinglent, elles doivent élargir leur champ de manœuvre pour tenter de retrouver les traces du fugitif. D'après une information de la Région, les Forces l'ont récemment recherché jusqu'à Marovoay. Mais en vain ! « Les allégations comme quoi le fugitif était pris, sont erronées. L'heure est encore à la recherche alors que les Majungais commencent à s'impatienter », confie une source.

En attendant l'évolution de la situation sur le terrain, c'est l'épouse du concerné qui paie, du moins du point de vue enquête. En effet, cette femme est soumise à un interrogatoire dans les locaux de la Police à Mahajanga, depuis samedi dernier.  Pourtant, rien n'a encore filtré de ces procédures, du moins au cours des 48 dernières heures. « Les enquêteurs sont avares de propos à cet égard. Ils semblent ne pas s'empresser de fournir le moindre renseignement pour révéler l'évolution de leurs investigations », continue celle-ci.

Franck R.

Fil infos

  • Covid-19 - Relâchement signifie suicide collectif !
  • Déconfinement - Le secteur du transport poursuit sa reprise
  • Incendie à Ankatso II et à Manjakandriana - Des millions d’ariary de perte, aucun mort ni blessé
  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique

La Une

Editorial

  • Nouveau départ !
    Le Triangle du Nord renaît ! En tournée dans cette partie prometteuse mais quelque peu oubliée de la Grande île, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a bien voulu jeter les bases d’un nouveau départ.Il s’agit en effet d’une nouvelle naissance pour Antsiranana dans la mesure où le numéro Un du pays y apporta un nouveau souffle dans les secteurs d’activités dont certains produits font la renommée nationale voire mondiale de la Région. La vanille, à tout seigneur tout honneur, l’ « or noir » du pays, attira toute l’intention du Président. Jusqu’à preuve du contraire, Madagasikara détient le record mondial de la vanille, en quantité et en qualité. Antalaha, le point d’attache de la culture, est la capitale mondiale de la vanille. Ainsi, l’Etat va assister de près la mise en œuvre de la relance effective du secteur vanille. Rajoelina, en réunion de travail avec les opérateurs sur place,…

A bout portant

AutoDiff