Publié dans Politique

Ministère de la Communication et de la Culture - Une province, une Maison de la culture

Publié le lundi, 26 août 2019

Doter  une Maison de la culture chaque province. Ce défi à réaliser par le ministère de la Communication et de la Culture est inscrit noir sur blanc dans le contrat programme de la ministre Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy avec le Président de la République et le Premier ministre. Ce projet culturel entre en plus dans le cadre des 13 « velirano » émis par le Président Rajoelina durant la campagne électorale.

Six mois après son investiture à la présidence, ses collaborateurs, notamment les ministres, lancent le début des travaux. C’est le cas par exemple de la ministre Lalatiana Andriatongarivo Rakotondrazafy qui, la semaine dernière, a procédé à la pose de la première pierre de la Maison de la communication et de la culture à Antsiranana. « La province d’Antsiranana inaugure la réalisation de ce vaste projet. Dans six mois au plus tard, s’érigera sur ce lieu votre Maison  de la communication et de la culture. Elle est dotée entre autres d’une salle informatique, une salle de lecture, une salle de conférence, une grande salle de spectacle de plus de 500 places et un espace pour les journalistes. L’objectif est d’achever les grands travaux avant la fin de l’année ou au plus tard en début de l’année prochaine », révèle la ministre de la Communication et de la Culture lors de la cérémonie.

« On nous a toujours promis un tel joyau pour notre ville, maintenant c’est du sérieux et la population toute entière vous adresse Madame la ministre sa reconnaissance », a lancé le Maire de la ville d’Antsiranana. Du concret et des actions et non des palabres à  n’en plus finir, c’est le leitmotiv de l’équipe actuelle du ministère de la Communication et de la Culture.

Après le Nord, la même cérémonie se tiendra également le mois prochain à Fianarantsoa et à Toliary. Ce qui signifie  que ces derniers auront  aussi leur propre Maison de la culture d’ici peu à l’instar des autres provinces qui en sont dépourvues à savoir Toamasina et  Mahajanga.

Pour Antananarivo, la capitale de Madagascar, elle aura le privilège d’héberger l’Académie Nationale des Arts et de la Culture (ANAC) dont l’avis d’appel d’offres à la réalisation des travaux vient d’être lancé aux entreprises intéressées.

La Rédaction

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff