Publié dans Politique

Gestion de la mairie de Nosy Be - Bilan nettement positif

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

L’une des Communes les plus florissantes de la Région Diana est sans doute celle de l’île aux parfums. L’actuel maire de la Commune urbaine (Cu) de Nosy -Be Aboudou Aly  a fait du bon travail durant son mandat et que son bilan est nettement positif. En effet, si lors de la passation entre lui et son prédécesseur en 2015 le fonds disponible était de 22 millions d’ariary seulement alors que les salaires des employés s’élevaient à 58 millions d’ariary par mois sans compter les arriérés au niveau de la CNAPS, d’une imprimerie et plusieurs fournisseurs d’un montant d’environ 800 millions d’ariary, aujourd’hui tous les feux sont au vert  pour la Cu de Nosy- Be avec un budget avoisinant 3 300 000 d’ariary contre 2 809 122 000 ariary en 2018, 1 671 726 219 d’ariary en 2017, 1 327 650 699 d’ariary en 2016 et 926 711 688 d’ariary en 2015.

On se souvient également que, lors de la prise de pouvoir de l’actuel maire, la Cu de Nosy- Be ne disposait d’aucun matériel roulant opérationnel. Aboudou Aly a alors dû mettre au service de ladite Commune sa voiture personnelle en attendant la réparation de la 4x4 Mazda appartenant à celle-ci. Actuellement, on  croit savoir que ladite Commune dispose de 5 nouveaux  véhicules. C’est le fruit d’un partenariat avec des Communes de la Réunion et de la France. En effet, la Commune St Paul de la Réunion a offert 1 camion citerne pour les sapeurs- pompiers et 1 ambulance tandis que celle des Adrès de France a remis 3 véhicules à la Cu de Nosy- Be. La transparence dans la gestion de celle-ci a valu au maire Aboudou Aly la confiance de l’organisation internationale GIZ laquelle est disposée à travailler étroitement avec la Cu de Nosy- Be. A noter que le projet PIC est toujours présent dans l’île aux parfums.

Nombreuses réalisations

Des nombreuses réalisations ont été effectuées durant le mandat d’Aboudou Aly. Des travaux d’assainissement tels que curage de caniveaux, éclairage public et des bâtiments administratifs, entretien et réhabilitation et ouverture des routes, adduction d’eau potable s’il ne faut citer que cela, ont été entrepris sans oublier la mise en place de la police du tourisme. La liste est longue. En tout cas, selon un raiamandreny de ladite ville, après l’ancien député  maire Toly Laurent c’est l’actuel maire Aboudou Aly qui a réellement œuvré pour le développement de la Cu de Nosy- Be.

A.Lepêcheur

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff