Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique

Publié le mercredi, 13 février 2019

La valise pleine de promesses. Le nouveau Président de la République de Madagascar a regagné la Grande île après un bref, intense et fructueux séjour à Addis-Abeba. Pour sa première sortie internationale depuis son investiture, le Président a multiplié les rencontres et mené plusieurs plaidoiries pour financer les conventions de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar traduite en projets présidentiels du pays. Ayant quitté Antananarivo samedi dernier, avec une délégation réduite, le Président Andry Rajoelina a d’abord assisté au 32e  Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine à Addis-Abeba en fin de semaine dernière. Sur le plan politique, ce séjour a permis à Madagascar d’asseoir encore plus sa place sur le plan international. Pour le nouveau Chef d’Etat, ce déplacement lui a permis d’entrer sur la scène continentale par la grande porte. Notons que durant cette visite, le Chef d’Etat malgache, a rencontré certains de ses homologues du Continent. Le Président Andry Rajoelina s’est ainsi entretenu  avec la présidente de l’Ethiopie Sahle-Work Zewde et le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara. Avec la première, il a surtout été question de transport aérien via « Ethiopian Airlines » tandis qu’avec le second, le domaine du cacao a été abordé. Des sujets qui portent surtout sur le domaine économique. Cette participation du Chef de l'Etat au sommet des Chefs d’Etat lui a permis d'avoir des entretiens fructueux avec des partenaires bilatérales de Madagascar.


Il a successivement rencontré le Secrétaire exécutif du NEPAD  ou Agence de Planification et de coordination du nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique, Brahim Assane Mayaki, la Secrétaire exécutif de l’UNECA, Vera Songwe, le Directeur général de la Banque africaine de Développement, Akinwumi, le Directeur Général d’Africa 50, Alain Ebiboss, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique Hafez Ghanem, le Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus et le Directeur général de l’Afreximbank Docteur Benedict Oramah. Ces échanges de vue ont couvert un large éventail des secteurs clés de développement. L’accès à l’énergie surtout renouvelable a été un sujet récurrent des discussions. Des entrevues à l’issue desquelles le locataire d’Iavoloha a pu obtenir des promesses de financement et de soutien dans la mise en œuvre de différents projets. L’UNECA a notamment annoncé l’envoi avant la fin de cette année 2019 des travaux d’installation des 100 premiers mégawatts d’énergie renouvelable. Ces partenaires techniques et financiers de Madagascar ont répondu favorablement au plaidoyer du Chef de l’Etat malagasy et à sa politique générale. Convaincus de la volonté expresse du nouveau numéro Un de l’Etat, ces Ptf ont assuré leur soutien à la mise en œuvre de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar.
 La Rédaction

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff