Publié dans Politique

Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !

Publié le mercredi, 08 juillet 2020

Non, le Président Andry Rajoelina n'est pas malade du Covid-19 ! Tel est, en résumé, le contenu d'un communiqué émanant du service communication de la Présidence de la République hier. Un démenti formel destiné à faire taire les mauvaises langues affirmant que le Chef de l'Etat serait atteint de la pandémie. « Le Président Andry Rajoelina est bien portant et n'est pas du tout atteint du Covid-19. Il n'a jamais quitté le territoire depuis le début de la crise sanitaire à ce jour », précise l'équipe de la Présidence.

 

Le même service rassure que le Chef d'Etat poursuit ses missions en tant que numéro un de la magistrature suprême. « Il fait face, avec tous les Malagasy, à la crise sanitaire planétaire qui touche actuellement notre pays et il continue de chercher, avec tous les spécialistes et toutes les entités étatiques, les solutions idoines dans la gestion de cette pandémie. Il dirige les Conseils des ministres et plusieurs réunions par visioconférence pour respecter les règles sanitaires exigées pour faire barrage à l'expansion de ce virus Covid-19 ». Comme dit l'expression « l'exemple vient d'en haut », il est donc clair que le Chef de l'Etat souhaite montrer à la population que les dirigeants font également preuve de prudence par rapport à cette redoutable pandémie tout en étant actif.

A qui profite la rumeur ?

 Ce n'est pas la première fois que l'homme fort du pays fait l'objet de telles rumeurs malveillantes. A se demander à qui profite ce genre de manigances malsaines ? Force est de constater qu'il s'agit, une fois de plus, d'une manœuvre destinée à déstabiliser le régime en cette période de crise sanitaire. Faut - il rappeler qu'il y a une semaine, des informations véhiculées par des membres de l'opposition et relayées par des internautes sur les réseaux sociaux prétendaient déjà que le Président s'est envolé en catimini vers l'étranger pour se faire soigner. Pire, ceux qui avaient lancé les rumeurs s'exprimaient dans l'affirmatif en soutenant avoir des preuves de leurs propos.

Le lendemain pourtant, il a suffi que le Président et son épouse fassent une apparition, lors de l'ouverture officielle du Centre médical COVID-19 jointe au lancement des essais cliniques relatifs au remède injectable élaboré par les chercheurs malagasy, pour que tous les mensonges montés de toutes pièces s'écroulent. « Plus on me souhaite du mal, mieux je me porte. Je suis là et je serais toujours là pour le peuple malagasy », avait alors clamé haut et fort le Président Andry Rajoelina. En tout cas, quel que soit l'objectif, ce genre de manœuvre fort déplorable et non patriotique s'avère exaspérante et risque, à la longue, d'ébranler la morale de la population déjà fragilisée par les dommages collatéraux causés par le virus sur la vie économique et sociale.  

La Rédaction

 

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff