Publié dans Editorial

Vilénies bestiales et monstrueuses !

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.

 

Bon débarras ! Vivement l’effondrement du maudit « édifice HVM » ! Le peuple malagasy a eu, mille fois raison, de se débarrasser irrémédiablement l’indésirable régime de Rajaonarimampianina Hery. Avec les minables scores de 8 % obtenus au premier tour de l’élection présidentielle de 2018, l’ancien locataire d’Iavoloha n’avait d’autre choix que de tailler la route vers un désert inhospitalier. Un châtiment que lui et ses bourreaux méritent. Le peuple souverain les balaya d’un revers de la main. Autrement dit, bâti sur le sable et au moindre coup de vent, l’immeuble s’écroule. Une implacable tempête des … urnes, en plein océan de la déperdition, emporta le navire égaré battant pavillon « HVM ». Apparemment, le naufrage fut inévitable ! Et le régime, animé d’une vilénie bestiale, n’est plus. Bon débarras !

Victimes d’un acharnement bestial, des dénonciations calomnieuses et d’un harcèlement moral, le tout sans fondement aucun, de la part de l’ancien régime-HVM, Monsieur Maminirina Ravatomanga et Madame Ramy Rakotoniary, son épouse, un couple d’opérateur économique de renom de la place, sortent indemnes. Même la très sérieuse et impavide Cour d’appel de Paris, saisie de l’affaire, « lave » de tout soupçon le couple tant incriminé. Un modèle de réussite incontestable, dans un contexte globalement difficile voire hostile, le Pdg du Groupe Sodiat Maminirina Ravatomanga avec le soutien indéfectible de son épouse parvient à bâtir honnêtement un empire. Malheureusement, comme c’est souvent le cas une réussite, un arbre de taille haute, attire les foudres et les animosités de certains en mal de succès, par exemple, l’ex- régime sans foi ni loi tel le HVM.

Devrait-on le rappeler, pour la énième fois que le début sinon la réussite du Groupe Sodiat ne date pas d’hier ou même d’avant-hier ! Dire que le Groupe Sodiat s’était particulièrement enrichi durant la Transition de 2009-2013 relève d’une machination purement calomnieuse et dénuée de tout sens. Et le régime HVM qui datait de quelques années seulement est le premier des « mal placés » aux fins de pouvoir le traiter ainsi.

Et que dire des niaiseries de Rivo Rakotovao, le dernier survivant du feu régime HVM ? Avoir une idée saugrenue de célébrer le soixantième anniversaire de l’Institution qu’il préside, le Sénat, Rivo Rakotovao vient de montrer aux yeux du public qu’il se trouve à côté de la plaque. Organiser pompeusement des fêtes à partir de ce jour jusqu’au 26 juillet prochain, soit cinq longues journées, et cela dans un cadre global d’austérité, ressort d’un état d’esprit démentiel sinon celui d’un parvenu.

En fait, les rebondissements intrus des insanités plutôt des vilénies bestiales et monstrueuses des tenants du pouvoir de l’ex-régime HVM éclaboussent indument la vie nationale.

NNdrianaivo

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff