Publié dans Economie

Trophée « PDG de l’année 2020 » - Hassanein Hiridjee du groupe Axian parmi les nominés

Publié le jeudi, 20 février 2020

Des performances reconnues. Chaque année, l’« Africa CEO Forum » récompense les entreprises mais aussi les investisseurs ayant contribué de manière significative au développement du continent africain, connu une croissance remarquable ou mis en œuvre des projets et des initiatives à fort impact économique et social. Ainsi, Hassanein Hiridjee, CEO du groupe Axian, un des grands groupes économiques présents à Madagascar, figure parmi les cinq nominés du trophée « PDG de l’année 2020 » aux côtés de Herbert Wigwe de l’Access Bank Group et de James Mwangi d’Equity Group Holdings. « Ce prix récompense notamment un dirigeant d’entreprise africaine pour ses réalisations exceptionnelles. Au cours de la dernière année, cette personne s'est démarquée de ses pairs grâce à son leadership extraordinaire dans la croissance de ses activités collectives et grâce à un accomplissement majeur », ont expliqué les organisateurs de cet événement. Le meilleur CEO sera ainsi jugé en fonction de ses performances qui lui ont permis de se distinguer des autres et de hisser son entreprise à de meilleurs résultats pour avoir de meilleurs impacts. Il ne faut pas oublier qu’au cours de l’année dernière, le groupe Axian s’est démarqué dans plusieurs domaines allant de l’énergie aux domaines des télécommunications, pas seulement à Madagascar mais aussi dans certains pays de l’Afrique.

Plusieurs trophées seront aussi distribués par l’« Africa CEO Forum », à savoir l’ « Africa Champion » récompensant l'entreprise dont l'implication sur le continent a le plus augmenté, notamment en renforçant sa présence dans plusieurs régions, grâce à la mise en œuvre d’une stratégie d'expansion régionale cohérente ; le « Gender Leader » pour célébrer l'entreprise, active en Afrique, qui s'est distinguée par ses efforts pour augmenter le nombre de femmes au sein de ses organes exécutifs avec une stratégie de promotion du leadership féminin où nous retrouvons la Société Générale et Orange dans les nominés et enfin l’ « International Company » et le « Disrupter of the year » primant respectivement la société internationale avec l'impact économique et social le plus remarquable sur le continent africain et l'entreprise aux activités sont particulièrement perturbatrices et innovantes.
En tout cas, les lauréats seront annoncés lors du dîner de gala de l’« Africa CEO Forum » le 9 mars prochain, à Abidjan.
Rova Randria

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff