Publié dans Economie

KFC Madagascar - Ouverture dans une semaine

Publié le mardi, 12 novembre 2019

Plus que quelques jours. Le géant du « fast food » américain « Kentucky Fried Chicken » (KFC) ouvre ses portes dans une semaine dans la Capitale. Les travaux ont déjà débuté depuis quatre mois et sont maintenant en cours de finition au Tana Water Front Ambodivona. Au début du mois de février, ce spécialiste en préparations à base de poulet a lancé une campagne de recrutement à Antananarivo dans quatre postes à savoir un responsable restaurant et ses assistants, les commerciaux et des cuisiniers polyvalents. Les candidats sélectionnés ont ensuite suivi une formation à Maurice.

 

KFC s’emparera surement une part de marché dans le domaine de la restauration. Toutefois, les restaurateurs notamment Mbinitsoa Andrianaivo connu sous le nom de Chef Mbinina fondateur du Gastro Pizza restent positifs. «Nous tâchons d’améliorer chaque jour nos offres et services. Je reconnais que KFC est un géant de la restauration rapide mais cela ne m’empêche pas de développer mon entreprise. De toute façon, tous les restaurateurs sont des concurrents sur le marché mais chacun apporte de la valeur dans ses produits », écrit-il dans sa publication sur Facebook. Les opérateurs économiques attendent tout simplement que cette société multinationale s’approvisionne auprès du marché local pour que les Malagasy tirent profit de sa présence dans le pays. Les consommateurs, quant à eux, sont enthousiastes à l’idée de goûter aux poulets du fast food, d’autres craignent un prix trop élevé vu le pouvoir d’achat des Malagasy qui reste encore faible.  

KFC a été fondé par le colonel Harland Sanders en 1952. Elle a été l’une des premières chaines de restauration rapide à se développer à l’international, ouvrant des points de vente un peu partout dans le monde et maintenant à Madagascar. L'enseigne KFC est présente dans 80 pays avec plus de 14 000 restaurants dans le monde.

Solange Heriniaina

 

Fil infos

  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes

La Une

Editorial

  • Vision accessible !
    Il est permis d’espérer ou, pourquoi pas, de rêver. Le Président Rajoelina partagea sa vision de la gestion de la pandémie de Covid-19. Il annonça publiquement, avec enthousiasme et surtout avec une forte dose de confiance à Toliary que le pays atteindra, d’ici quelques semaines, le cap du « zéro décès ». Pour certains, il s’agit d’un espoir qui fait vivre les imbéciles. Pour d’autres, un rêve sensé, réalisable.Le 28 août 1963, le jeune pasteur baptiste Martin Luther King, militant anti-ségrégationniste, fit savoir devant une foule de 250 000 âmes à Washington - sous l’ombre d’Abraham Lincoln, 16ème Président des Etats-Unis, père de l’abolition de l’esclavage - d’une vision de rêve qu’il a pour une Amérique de demain « I have the dream ! » En effet, Martin Luther King rêve d’une « Amérique fraternelle où Blancs et Noirs se retrouveraient unis et libres ». Des Blancs, férus de la…

A bout portant

AutoDiff