Publié dans Economie

« INSCAE Innovation Idea » - L’entrepreneuriat des jeunes au premier plan

Publié le mercredi, 19 juin 2019

Place à la jeunesse malagasy. L’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration des Entreprises (INSCAE) promeut l’entrepreneuriat des jeunes. C’est dans ce cadre que l’association INSCAE Junior entreprise (IJE) organise la quatrième édition du grand concours de projet « INSCAE Innovation Idea ». Malgré la révélation que les Malagasy possèdent un esprit d’entrepreneur, ils manquent d’accompagnement pour se mettre en action. Ainsi, l’association IJE tente de remédier à ce point faible. C’est pourquoi l’organisateur dispense à tous les participants une incubation de trois mois. « Nous organisons chaque année cet événement. Il faut tout de même noter qu’il ne se limite pas simplement à un concours.

Effectivement, les candidats seront également assistés par des professionnels du métier pendant trois mois pour que leur projet se développe. C’est également une occasion pour eux d’étendre leur réseau et de rencontrer des investisseurs. A noter que cet accompagnement pourra toujours continuer si le promoteur le souhaite », souligne Kanto Rakotondrasata, à la fois organisatrice et membre de l’IJE, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier au sein de l’établissement.

 Deuxième vague

Une première vague de dépôt des dossiers a été clôturée le 14 juin dernier. Afin d’offrir la même chance à tout le monde, l’organisateur a décidé de lancer une deuxième vague d’appel à projets le mois prochain. « Une deuxième vague s’ouvre du 1er au 5 juillet. Les candidats devront déposer un business model et une première version de leur business plan. D’ailleurs, les canevas sont déjà fournis en ligne par l’INSCAE Junior Entreprise. Mais il faut que le porteur de projet soit un étudiant. Tout projet innovant et issu de n’importe quel secteur a le droit de participer au concours. Mais nous insistons sur l’assiduité et à la volonté ferme de l’entrepreneur car l’incubation s’étale sur une longue durée », continue-t-elle. Les  intéressés peuvent participer individuellement ou en équipe composée de sept personnes au maximum. A noter que ce concours s’ouvre à tous les étudiants issus des instituts et universités. La présentation finale est prévue se tenir au mois de novembre.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff