Publié dans Sport

Football-Barea de Madagascar - Pas de répit pour les défenseurs

Publié le mardi, 24 mars 2020

Les Barea ne chôment pas. Vu le contexte sanitaire actuel, les membres de l'équipe nationale de football profitent de cette période de confinement pour prendre un peu de recul et faire une auto-évaluation de leur performance. Même s'ils ne sont pas sur un terrain de foot pour s'entrainer, ils ne perdent pas de temps. Malgré le report des matches de qualification de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN 2021) pour le Cameroun, les vaillants guerriers malagasy continuent de se focaliser sur la qualification de l'équipe dans la prochaine grande messe du football africain et pour la qualification à la prochaine Coupe du monde. La preuve, ils ne prennent pas les choses à la légère. Et pour eux, avant d'aller sur un champ de bataille, il faut être un bon stratège comme n'importe quel joueur professionnel.

 

Plusieurs d'entre eux ont confié que durant leur période de confinement, ils en profitent pour visionner des vidéos des matches précédents. L'objectif est de pouvoir s'analyser et de corriger leurs éventuelles erreurs afin de s'améliorer. C'est le cas notamment des défenseurs du FC Lorient Thomas Fontaine et de Pascal Razakanantenaina de l'AS Saint-Pierrois La Réunion.

« J'ai notamment regardé la rencontre contre le Sénégal pour évaluer mes performances », confie Fontaine sur le site d'Orange.actu. Autrement dit, les joueurs dont la prestation est encore sollicitée par le sélectionneur national Nicolas Dupuis, profitent de leur temps libre durant le confinement pour analyser leurs erreurs et de les rectifier par la suite.

Toujours dans le cadre de ce contexte sanitaire, la capitaine de l'équipe nationale Abel Anicet vient de lancer un message au peuple malagasy afin de bien respecter les consignes. « Ce n'est pas une blague : si les autorités nous recommande de respecter toutes les consignes, il y a des raisons pertinentes. Je suis loin de vous mais toute ma famille est à Madagascar. Je vous implore de rester à la maison. Beaucoup de vies ont été perdues à cause de cette maladie. C'est triste d'apprendre la nouvelle que la pandémie a atteint notr île. Mais faisons confiance à notre Gouvernement et écoutons ce que les autorités disent tant qu'il est encore temps », annonce le joueur international dans une vidéo.

Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff