Publié dans Sport

Barea de Madagascar - Alexandre impatient de porter les couleurs nationales

Publié le lundi, 16 mars 2020

A bientôt 27 ans, Alexandre Ramalingom est l'un des trois joueurs que le coach Nicolas Dupuis a appelé pour renforcer son effectif face aux Eléphants de la Côte d’Ivoire. Au dernières nouvelles, la Confédération africaine de football (CAF) a ajourné la rencontre jusqu’à nouvel ordre, face à la pandémie de coronavirus qui envahit le monde entier actuellement.

 

Intégrée aux Barea de Madagascar, la nouvelle recrue de l’équipe nationale malagasy a déjà hâte de porter les couleurs blanc, rouge et vert. Le buteur du club belge d'Excelsior Virton ronge actuellement son frein car le championnat de Belgique est également à l'arrêt pour cause de coronavirus. Appelé pour la double confrontation contre la Côte d'Ivoire, dont les nouvelles dates seront définies plus tard, Alexandre Ramalingom affiche sa fierté d'être parmi les Barea. Lui qui a hérité de sa citoyenneté de son grand-père qui est né et vécu à Madagascar.

« Déjà c’est une fierté pour moi et ma famille que je suis convoqué en équipe nationale malagasy. Nous sommes plusieurs attaquants au sein de l’effectif. C’est un challenge de gager le poste mais je donnerai le maximum pour défendre les couleurs nationales », annonce le nouveau  des Barea, lors d’un entretien avec le site orange.actu.mg.

Et d’ajouter, qu’il a comme ambition de porter le maillot de Madagascar sur le dos, mais c’est d’abord représenter le pays aux mieux et ensuite de prendre les choses étape par étape en se concentrant sur les qualifications de la CAN.

E.F.

 

 

Fil infos

  • Intervention télévisée du Président Andry Rajoelina - Les dates des examens officiels fixées - Reprise du « Tosika fameno » - Poursuite du confinement dans la Région d'Analamanga
  • Entrées illicites des frontières malagasy - 3 boutres refoulés vers Mayotte
  • Centres de traitement du Covid-19 - Le Mining Business Center, le Palais des sports et le LTPA réquisitionnés
  • Bilan du premier semestre 2020 - Désespoirs et des espoirs !
  • Rapatriement des 193 millions de dollars - L’Etat malagasy sollicite la Banque mondiale
  • Prise en charge des malades du Covid-19 - L’Etat enclenche la vitesse supérieure !
  • Excès de zèle ou abus d’autorité ? - Des barrages tout aussi énervants qu’inutiles
  • Violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf - Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien
  • Etat de santé du Président malagasy - Andry Rajoelina va bien, merci !
  • Esclavagisme moderne, traite des personnes et travail des enfants - « Des pratiques inhumaines à éradiquer », dixit Andry Rajoelina

Editorial

  • Des actes de bravoure mais …
    Les Forces de la défense et de la sécurité impressionnent beaucoup ces derniers temps. L'Armée, à tout seigneur tout honneur, s'implique désormais dans l'œuvre de « pacification » du pays. La récente restructuration de fond touchant directement les trois unités qui la composent et la réorganisation générale des opérations sur terrain ainsi que les nouvelles dotations en appareils et en matériels de guerre sophistiqués propulse l'Armée vers des actes concrets. Dans le Sud et le Moyen-ouest, les soldats de l'Armée de terre et de l'air participent activement aux actions de ratissage des « dahalo » et cela grâce à la mise en œuvre de la Zone rurale prioritaire de sécurité (ZRPS).

A bout portant

AutoDiff