Publié dans Sport

Football-Coupe de la CAF - Fosa juniors n’a pas fait le poids

Publié le lundi, 04 novembre 2019

L’équipe double championne de Madagascar fait définitivement une croix sur la compétition africaine de cette saison 2019-2020. La victoire de 2 buts à 0 à domicile n’a pas suffi pour se qualifier dans la phase de groupe, après les barrages de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). En effet, malgré l’avantage lors du match Aller, les Malagasy n’ont pas su  le garder. Les hommes de Titi Rasoanaivo ont débarqué à Berkane Maroc dans l’espoir d’aller plus loin et de rompre cette série maudite qui empêche le football malagasy d’aller au-delà des 16èmes de finale, une étape que la CNaPS Sport a déjà atteinte.

Mais le cauchemar refait de nouveau surface. L’équipe malagasy a été humiliée par celle marocaine à domicile sur un score sans appel de 5 buts à rien. Dès la première mi-temps, la Renaissance Sport de Berkane a vite oublié sa défaite de 2 à 0 lors du match Aller dans la Grande île.

En effet, lors du match retour, Fosa n’a pas fait le poids contre RS Berkane qui réalise une juteuse opération pour se qualifier dans la phase de groupe. « L’accident » face aux malagasy, une semaine auparavant, a été vite oublié. La RS Berkane menait déjà 3 buts à 0 à la pause (6'-26'-36'(P). Les joueurs de Fosa juniors sombrent et ne se relèvent plus, ils n’ont pu imposer leur jeu. De leur côté, les Marocains reprennent la deuxième période comme ils ont commencé dans la première mi-temps. Les buts marqués sont des mauvaises passes et erreurs de contrôle dont les Marocains ont profitées. Bref, l’équipe malagasy n’a fait qu’encaisser. Une équipe totalement méconnaissable durant le match.

E.F.

Fil infos

  • Vague de limogeage à la JIRAMA - La Direction générale fait fausse route
  • Mairie d'Antananarivo - Des sénateurs appellent à voter pour Naina Andriantsitohaina
  • Accident mortel de la circulation - Le MD automatique, une aberration
  • Corruption et détournements - Un ministre de la Transition et deux ministres HVM devant la Haute Cour de Justice
  • Naina Andriantsitohaina - « Il est temps de penser à la population »
  • Problème d’électricité et de distribution d’eau - Ras-le-bol de la population
  • Andry Rajoelina à Morondava - Réouverture imminente de la SUCOMA
  • « Manina anao ‘nge aho » - Un titre de Dadah Rabel à ressusciter
  • Secteur de l’artisanat - Une carte professionnelle numérique pour les artisans
  • Débat sur les communales à Tana - Naina Andriantsitohaina gagne des points

Editorial

  • Maudits délestages !
    Les coupures d’eau et d’électricité reviennent au galop. Supposées être disparues dans les travées de la vie quotidienne des Malagasy, elles réapparaissent. Tel un oiseau de mauvais augure, les coupures intempestives ne présagent, en rien, un avenir meilleur et elles continuent de sévir durement. Décidément, les délestages s’acharnent sur nous, aveuglément et sans distinction, et créent des vagues de révolte. A l’allure où vont les choses, le risque d’explosion sociale est à craindre. Les souvenirs douloureux des périodes sombres du régime HVM hantent les esprits. Les pauvres usagers n’en peuvent plus. On aurait l’impression que le courroux des dieux s’abat sur le pays.

A bout portant

AutoDiff