Publié dans Sport

Haltérophilie-Championnat d'Afrique - Madagascar se désiste de l'organisation

Publié le vendredi, 01 novembre 2019

Faute de moyens, la Fédération malagasy d'haltérophilie renonce à l'organisation du championnat d'Afrique Jeunes prévu se tenir à Antananarivo du 5 au 7 novembre prochains. Jusqu'à jeudi 31 octobre, à 5 jours de l'évènement, l'instance nationale n'a toujours reçu le moindre ariary venant du ministère de la Jeunesse et des Sports. Si le Président de la République malagasy, Andry Rajoelina, ne badine pas sur les moyens pour faire du sport une de ses priorités, à travers le « Velirano » numéro 13, certaines personnes (appartenant à l'ex équipe du HVM), au sein du ministère ne manquent pas les occasions pour lui mettre les bâtons dans les roues. Même le ministre Tinoka Roberto est bluffé par les magouilles desdites personnes aux « cravates bleues ».

Le secrétaire général du ministère, Lovatiako Ralaivao, en particulier, est pointé du doigt par le président de la fédération Harinelina Jean Alex Andriamanarivo, comme principal acteur de blocage, durant la conférence de presse qu’il a donnée. Et il n'est pas le seul à adopter cette attitude qui va à l'encontre du 13ème défi du Chef de l'Etat au bénéfice des jeunes et du sport à Madagascar. La Fédération d'haltérophilie n'est pas la seule ayant déjà haussé le ton face à cet homme qui a occupé le poste depuis déjà 4 ministres  se succédant à la tête de ce département. Les sportifs malagasy se demandent même s'il n'y pas assez d'experts en sport dans le pays pour qu'il soit irremplaçable.

Pour revenir au championnat d'Afrique, notamment le championnat d'Afrique zone 3, qualificatif pour les Jeux Olympiques, il est maintenu du 8 au 11 novembre. A noter que dix pays sont attendus au pays pour participer à cette joute africaine senior. Madagascar pays hôte, les Comores, Maurice, Lesotho, Kenya, Botswana, Cameroun, Ouganda et Afrique du Sud ont déjà confirmé leur engagement. L'Egypte ne sera pas au rendez-vous car la Fédération égyptienne a été suspendue pour 2 ans par la Fédération internationale d'haltérophilie (International Weightlifting Federation) ou IWF. En effet, l'Egypte a été suspendue par la Fédération internationale d'haltérophilie pour des cas de dopage et ne participait pas depuis les Championnats du monde du mois de septembre dernier en Thaïlande. Cette suspension fait suite à une série de sept contrôles antidopage positifs chez des jeunes haltérophiles en 2016.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • HVM - De mauvais élèves donneurs de leçons
  • Restitution des îles éparses - La position de Madagascar reste inchangée
  • Montée des eaux de la Sisaony - Avis de menace de danger dans la plaine de Tana
  • Président Andry Rajoelina dans le Sud - Aides d'urgence et solutions durables contre le Kere
  • Ny Rado Rafalimanana - Les bluffs grossiers de l' « ambassadeur »
  • Reboisement - Christian Ntsay et son équipe s’y mettent !
  • Ludovic Adrien Raveloson - Le député déchu toujours en cavale
  • Haute Cour de Justice - Les premières mises en accusation attendues au mois de mai
  • Jean Yves Le Drian sur les îles éparses - Bientôt une seconde réunion de la commission mixte
  • Affaire « Tahisy » - La mère de la défunte de nouveau enquêtée

La Une

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff