Publié dans Sport

Jeux des îles  de 2023 - Le Président Andry Rajoelina suit de très près la candidature malagasy

Publié le dimanche, 21 juillet 2019

Après la soirée traditionnelle de la cérémonie d'ouverture, le vendredi 19 juillet, la journée s’annonçait bien chargée pour les athlètes samedi avec une trentaine de compétitions programmées. En tête de la délégation malagasy, le Président Andry Rajoelina, accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto, et le président du Comité olympique malagasy, Siteny Andrianasoloniaiko s’activait pour le  dossier Madagascar à l’organisation des Jeux des îles de 2023 au Conseil International des Jeux, ce samedi à l’hôtel InterContinental à Balaclava.

 

Etant présent à l’île Maurice, le Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina suit de très près la candidature de la Grande île à l’organisation des Jeux des îles de 2023. En effet, le Président Andry Rajoelina a exprimé son souhait que les 11es Jeux des îles se déroulent à Madagascar. « Madagascar a toutes les cartes en main pour avoir l’organisation. Nous sommes la plus grande île de l’Océan indien et nous avons les plus grandes infrastructures. Nous avons foi pour avoir l’organisation, pour le moment on attend et on espère », annonce  le Président Rajoelina.

Les derniers Jeux  dans la Grande île remontent à 2007. « Le sport est un levier de développement d’un pays avec ses retombées économiques. Il suffit de moderniser nos infrastructures et d’en bâtir des nouvelles. D’ailleurs, le Gouvernement est prêt à débloquer 150 millions de dollars pour accueillir les Jeux des îles de 2023 », relate le ministre Tinoka Roberto Raharoarilala. Les Maldives et les Comores ont aussi présenté leur dossier organisationnel  pour 2023. L’instance internationale tranchera sur une décision avant la fin des Jeux car le drapeau des JIOI devra être remis au pays organisateur de la 11e édition lors de la cérémonie de clôture prévue le 28 juillet au stade Anlajay à Belle-Vue. Hier soir, le Président de la République a rencontré tous les  218 athlètes  malagasy à l’hôtel Victoria Beachcomberoù ils sont hébergés, pour les encourager.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff