Publié dans Sport

Xèmes Jeux des Iles - Le Président Rajoelina à la cérémonie d’ouverture

Publié le vendredi, 19 juillet 2019

Les Jeux sont officiellement ouverts. Le vendredi 19 juillet, le coup d'envoi des JIOI 2019 a été officiellement donné lors de la cérémonie d'ouverture. Après le défilé des différentes délégations, des discours en faveur de la fraternité entre les îles ont été prononcées. Malgré la pluie, la fanfare s'est mise en marche et la délégation malagasy suivis avec en tête de file le chef de mission Rosa Rakotozafy et Eric Andriatsitohaina porte-drapeau et haltérophile champion d'Afrique, par derrière les « Zaza Kanto » et tous les athlètes. Le président par intérim de la République de Maurice a proclamé ouverte la dixième édition des Jeux des Iles. "Vive la fraternité entre toutes les îles de l'océan Indien !", s'exclame le ministre des Sports de Maurice, Stéphane Toussaint. La cérémonie s'est clôturée par l’allumage de la flamme des Jeux par deux sportifs mauriciens, Marilo Harisson et Eric Milazar, ainsi qu’un grandiose feu d'artifice.


Le Président de la République malagasy Andry Rajoelina a fait le déplacement à Maurice pour honorer de sa présence la cérémonie d'ouverture des Xèmes Jeux des Îles de l'océan Indien et soutenir la candidature de Madagascar pour l'édition 2023. Le nom du pays organisateur sera connu le dimanche 28 juillet. A noter que  Madagascar, Maldives et Comores ont manifesté leur enthousiasme pour l'organisation de la 10e édition.
Plus tôt dans la journée, le feu des jeux à fait le tour de l'île tandis que les compétitions continuaient.
 Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff