Publié dans Sport

Football - Phénomène Barea - Le “Vina” numéro 13 en marche

Publié le vendredi, 12 juillet 2019

« Faire du sport et de la jeunesse une fierté nationale », est l’un des piliers des 13 Velirano de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) de  l’Etat Malagasy. Le phénomène Barea figure déjà comme l’une des premières étapes du Vina numéro 13. Le Gouvernement malagasy par le biais du ministère de la Jeunesse et des Sports dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala n’est pas à écarter dans cette apothéose. Ce dernier a fait pour que les Barea disposent de tous les moyens possibles que ce soit financièrement ou matériellement et ce, depuis les préparations de l’équipe jusqu’à la fin de leur aventure dans la CAN. Grâce au brillant parcours des Barea de Madagascar à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte,  ils seront à jamais inscrits dans les annales du sport malagasy.  D’ailleurs le phénomène marketing du sport a pris son envol dans le pays grâce à leur parcours exceptionnel. De plus, la participation de Madagascar va jusqu’à constituer un évènement national et international qui a changé la vie et la fierté de tout un peuple. Les Barea ont réuni le peuple pour une grande première dans l’histoire du pays.


Suite à cette belle image du football que l’équipe nationale a montrée  à la CAN, tous les Malagasy espèrent que cette première participation de Madagascar n’est que le début d’un renouveau. Effectivement, le ministère projette déjà de renforcer les coopérations et aides aux  centres de formation de football à Madagascar pour assurer la relève. En effet, ces joueurs qui ont brillé à la CAN sont ceux sortants de l’Académie Ny Antsika comme Carolus et Amada et de l’école de football Ajesaia à savoir, Voavy Paulin, Anicet et Bôlida.
D’ici une semaine, la Grande île sera représentée par 218 athlètes aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à l’Ile Maurice du 18 au 28 juillet prochains. Une immense opportunité aussi pour convaincre le Comité international des Jeux (CIJ) qu’on mérite l’Organisation de la 11ème édition de ces Jeux à travers les performances de ceux-ci. Tout compte fait, l’Etat malagasy à travers l’IEM veut faire de ces Jeux des Iles de 2023 une immense réussite. L’Etat malagasy est prêt à miser 150 millions de dollars dans la construction des nouvelles infrastructures dans tout le pays pour faire de ces Jeux un succès.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff