Publié dans Sport

Football - Phénomène Barea - Le “Vina” numéro 13 en marche

Publié le vendredi, 12 juillet 2019

« Faire du sport et de la jeunesse une fierté nationale », est l’un des piliers des 13 Velirano de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) de  l’Etat Malagasy. Le phénomène Barea figure déjà comme l’une des premières étapes du Vina numéro 13. Le Gouvernement malagasy par le biais du ministère de la Jeunesse et des Sports dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala n’est pas à écarter dans cette apothéose. Ce dernier a fait pour que les Barea disposent de tous les moyens possibles que ce soit financièrement ou matériellement et ce, depuis les préparations de l’équipe jusqu’à la fin de leur aventure dans la CAN. Grâce au brillant parcours des Barea de Madagascar à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 en Egypte,  ils seront à jamais inscrits dans les annales du sport malagasy.  D’ailleurs le phénomène marketing du sport a pris son envol dans le pays grâce à leur parcours exceptionnel. De plus, la participation de Madagascar va jusqu’à constituer un évènement national et international qui a changé la vie et la fierté de tout un peuple. Les Barea ont réuni le peuple pour une grande première dans l’histoire du pays.


Suite à cette belle image du football que l’équipe nationale a montrée  à la CAN, tous les Malagasy espèrent que cette première participation de Madagascar n’est que le début d’un renouveau. Effectivement, le ministère projette déjà de renforcer les coopérations et aides aux  centres de formation de football à Madagascar pour assurer la relève. En effet, ces joueurs qui ont brillé à la CAN sont ceux sortants de l’Académie Ny Antsika comme Carolus et Amada et de l’école de football Ajesaia à savoir, Voavy Paulin, Anicet et Bôlida.
D’ici une semaine, la Grande île sera représentée par 218 athlètes aux Jeux des Iles de l’Océan Indien à l’Ile Maurice du 18 au 28 juillet prochains. Une immense opportunité aussi pour convaincre le Comité international des Jeux (CIJ) qu’on mérite l’Organisation de la 11ème édition de ces Jeux à travers les performances de ceux-ci. Tout compte fait, l’Etat malagasy à travers l’IEM veut faire de ces Jeux des Iles de 2023 une immense réussite. L’Etat malagasy est prêt à miser 150 millions de dollars dans la construction des nouvelles infrastructures dans tout le pays pour faire de ces Jeux un succès.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Vote historique - Tana élit un maire pro-régime pour la première fois !
  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être
  • Naina Andriantsitohaina - Acta non verba
  • Nantenaina Rakotonirina - Un maire rassembleur

La Une

Editorial

  • A double tranchants !
    Fin de la détention préventive systématique ! L’époque des « mandats de dépôt » systématiques fera partie de l’histoire ancienne ! Des peines alternatives telles que les contrôles judiciaires et la mise en liberté provisoire prendront le relai. Tel est l’essentiel de la déclaration de la procureure de la République Mme Balisama Odette Razafimelisoa devant la presse ce vendredi dernier. A la suite de la « descente » inopinée du Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina à la Maison centrale d’Antanimora au cours  de laquelle il a constaté de visu, entre autres, le surpeuplement carcéral du lieu. Il déplorait aussi bien des conditions carcérales et de l’état de délabrement « trop » avancé d’Antanimora.   Une autre réalité tout aussi accablante interpellait également le Chef de l’Etat à l’intérieur de cette « Maison » de correction, à savoir, le nombre effarant des détenus non jugés. Ils attendent désespérément leur jugement et croupissent là-bas des mois même des années. En prise de la…

A bout portant

AutoDiff