Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

CAN2019 - Le message fort des Barea pour les enfants

Publié le lundi, 10 juin 2019

Les joueurs de l’équipe nationale  s’envoleront cet après- midi au Maroc pour un deuxième stage de préparation, nécessaire pour l’acclimatation avant de rejoindre l’Egypte. Après un stage d’une semaine en Europe, les membres de la sélection nationale malagasy ont débarqué ce dimanche à 3h du matin à Antananarivo.  Durant son passage au pays l’équipe avait un programme très chargé. Toujours derrière l’équipe depuis les éliminatoires, Telma Madagascar, partenaire numéro un du football malagasy a marqué sa présence depuis l’arrivée de l’équipe à l’aéroport et durant le séjour de cette dernière dans le pays.

 

Dès l’après- midi de leur arrivée, les protégés de Nicolas Dupuis ont effectué une séance d’entrainement au stade Saint Pierre Akamasoa à Andralanitra. Les Barea ont ensuite rendu visite aux enfants du Bureau municipal d’hygiène (BMH) d’Antananarivo, sis à Isotry. Des actions y sont menées contre les abus et les violences sur les enfants, dans le cadre de la collaboration avec l’UNICEF. Les joueurs ont pu s’entretenir par la suite avec des enfants victimes d’abus, de violence et d’abandon recueillis au centre. Un message fort a été lancé par l’entraineur national, Nicolas Dupuis soutenu par le capitaine de l’équipe, Faneva Ima à l’endroit des enfants malagasy. « Nous allons plaidoyer pour la cause de chaque enfant  afin de respecter son droit. Non à la violence des enfants que ce soit physique ou morale et non au mariage précoce. Luttons ensemble pour une éducation de qualité pour tous les enfants », annonce le représentant de l'UNICEF à Madagascar, Michel Saint-Lot lors de son discours avant l’entrainement de l’équipe à Mahamasina hier, accompagné du ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto, ainsi que la présidente du Comité de normalisation Atallah Beatrice.

Atallah Béatrice sifflée et huée par la foule

Le stade de Mahamasina comme à Ankamasoa  était plein comme un œuf durant les entraînements. Mais mauvais quart d’heure pour Atallah Béatrice.En effet, elle  était huée par le stade alors qu’elle allait remercier les joueurs et tous les partenaires dans son discours.  Contrairement à tous les autorités et partenaires qui ont participé au discours, elle était froidement accueillie par les fans du football malagasy. Son mini discours a été noyé sous les sifflets. Aie !

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff