Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

Organisation décalée, sage décision de la CAF

Publié le mercredi, 09 janvier 2019

Le remous créé par le retrait au Cameroun de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 par la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est finalement dispersé. Tout semble revenir dans l’ordre et suite à la décision de la CAF de décaler l’organisation déjà attribuée auparavant. Il s’agit entre autres de la CAN 2021 attribuée à la Côte d’Ivoire et celle de 2023 à la Guinée. Afin de ne pas créer de frustration inutile, le comité exécutif de la CAF a en effet décidé d’attribuer l’organisation de l’édition 2021 au Cameroun qui est actuellement prêt à 80% pour l’accueillir dans deux ans.

Etant donné que la Côte d’Ivoire n’est pas en mesure, pour l’instant, de remplir le cahier des charges pour héberger l’édition 2021, les Ivoiriens ont ainsi une marge de manœuvre pour rattraper le retard et pour être prêt à temps. Il en est de même pour la Guinée qui  a devant elle quatre bonnes années pour parfaire l’organisation de la CAN 2023.

Bien que le ton des autres ait monté, les principaux concernés ont déjà fait savoir d’une manière officielle leur adhésion à cette décision de la CAF. C’est le cas du Président de la République du Cameroun, Paul Bya, qui, à travers une lettre adressée au président de la CAF, Ahmad Ahmad, a donné son accord pour l’organisation de la CAN en 2021. En visite en début de semaine à Conakry  (Guinée), le président de la CAF a obtenu du président local, Alpha Condé, suite à leur rencontre au palais présidentiel Sekhoutourea, l’acceptation de ce dernier de la proposition de la CAF.

Alors que certains s’attendaient à un refus collectif, le président Ahmad Ahmad et le comité exécutif de la CAF sont parvenus à mettre dans leur rang le Cameroun et la Guinée. Reste pour l’instance dirigeante du football africain de convaincre la Côte d’Ivoire pour que tout soit dans l’ordre avant le coup d’envoi de la CAN 2019, organisée finalement par l’Egypte. Ce sera chose faite bientôt après la visite que compte réaliser le président Ahmad Ahmad dans la capitale ivoirienne d’ici peu. En somme, une grosse épine enlevée du pied de la CAF.

Rata

Fil infos

  • Lutte contre l’insécurité - Le Président de la République offre un avion Casa, trois hélicoptères, 5 avions Cessna, une centaine de véhicules tout-terrain aux Forces de l’ordre !
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea admirés par tout un peuple
  • Festivités du 26 juin - Le Président Andry Rajoelina aux côtés de la population
  • Premier ministre Christian Ntsay - « La dette de 170 milliards d’ariary envers le secteur pétrolier apurée »
  • Coupe d’Afrique des Nations 2019 - « Alefa Barea ! »
  • Nouveaux contrats d’approvisionnement de la JIRAMA - En cours de finalisation !
  • Arrêt des subventions aux pétroliers - 240 milliards d’ariary disponibles pour des projets étatiques
  • Baisse conséquente du prix du pétrole lampant - Le régime priorise les plus vulnérables
  • Véronique Vouland Aneini - « Beaucoup d'espoirs se lèvent à Madagascar »
  • Maison centrale de Nosy Be - Les mineurs incarcérés avec les adultes

Editorial

  • Jouissances populaires
    Que la fête commence !  Les festivités entrant dans le cadre de la célébration de la Fête nationale battent leur plein. A Antananarivo, la Capitale de Madagasikara, c’est l’effervescence. Dans tous les quartiers des six Arrondissements, différentes animations pour tous les âges et pour tous les goûts sont prévues (kermesses, mini-podiums, etc). Sur l’Avenue de l’Indépendance, le podium central surchauffe l’ambiance. A Betongolo, la Fête de l’Armée reprend ses droits avec des attractions diverses (stands de tir, baby-foot, etc). En cette fin de journée, le clou de la Fête, ce sera un grand show de feu d’artifice à Anosy. Bref, c’est la fête populaire dans la Ville des Mille ! Des jouissances populaires auxquelles tous, sans distinction de religion ou de régions ni de niveau de vie encore moins de responsabilité du haut de l’échelle de l’Etat jusqu’au plus bas de l’étage, sont conviés. Dans les provinces, l’ambiance populaire est également au…

A bout portant

AutoDiff