Publié dans Sport

Beach soccer- Championnat d’Afrique - Madagascar dans un groupe accessible

Publié le mardi, 30 octobre 2018

La CAF (Confédération africaine de football) a procédé dimanche au Caire au tirage au sort des groupes de la phase finale de la coupe d’Afrique des nations de beach soccer qui se tiendra en Egypte. Et le pays hôte n’a pas été verni par le tirage. Les Pharaons se retrouvent dans le groupe A avec le Maroc deux fois 4è sur les deux dernières éditions, la Côte d’Ivoire et Madagascar, champion d’Afrique en 2015 aux Seychelles. Un groupe accessible pour la Grande île mais elle doit s’améliorer. Lors de la dernière édition, les péninsules ont été éliminées en demi-finale par les Lions d’Atlas du Maroc (2 buts à 1) avec un penalty raté de Toky après son sacre.

Les Barea beach soccer gardent pour l’instant le meilleur classement mondial d’une discipline collective dans l’histoire du sport dans le pays. La prestation des Barea lors de la qualification à la CAN contre le Mozambique (4-5, 5-5) était une bataille arrachée dans la douleur. Le groupe B comprend le champion en titre le Sénégal, le Nigeria, autre figure forte du football de plage africain, la Tanzanie et la Libye se sont hissées en phase finale car l’Afrique du Sud et le Kenya ont été déclarés forfait. La CAN beach soccer 2018 aura lieu du 8 au 14 décembre à Sharm El Sheikh. Les finalistes représenteront l’Afrique à la Coupe du monde de la discipline en novembre 2019 au Paraguay.
E.F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena
  • Réhabilitation et bitumage de la route Ambilobe-Vohémar - Andry Rajoelina passe à l’action
  • Corruption, faux et usage de faux - L’épouse d’un officier sous MD, un haut responsable du centre immatriculateur sous contrôle judiciaire

Editorial

  • Cœur en flammes !
    Notre-Dame de Paris s’embrase. « Le cœur en  cendres » titrait à la Une un célèbre quotidien parisien. En effet, le cœur de Paris sinon le cœur de la France voire le cœur de l’Europe a pris feu ! Sans doute, Notre-Dame de Paris est le symbole national de l’Histoire de France. Un des édifices historiques qui témoigne de la valeur culturelle et religieuse des Français. Bâti en 1163 dans l’Ile de la Cité,  sous le règne de Louis VII et à l’initiative de l’évêque de Paris, Maurice de Sully, elle ne sera achevée, du moins la structure principale, qu’en 1345. La durée des travaux s’étalait donc sur deux siècles. A titre de comparaison hâtive, les ouvriers ont mis trente ans pour finir les travaux de construction de l’Arc de Triomphe sur la Place de l’Etoile à Paris (1806-1836), et cela, malgré la pression impatiente du commanditaire des travaux, un certain Napoléon 1er.…

A bout portant

AutoDiff