Publié dans Sport

Football - Cosafa Castle Cup - Madagascar finit 4e, Dax meilleur joueur

Publié le dimanche, 10 juin 2018

Madagascar se termine sur le pied du podium à la Cosafa Castle Cup 2018 après avoir perdu la petite finale devant le Lesotho, médaillé de bronze, sur le fil d’un but à zero. En guise de consolation, la Grande île ne repartira pas de Polokwana, ville hôte de la compétition. Car, les protégés de Francklin Andriamanarivo coach malagasy ne rentreront pas bredouilles de Polokwana. En effet, le titre de meilleur joueur de la compétition a été attribué à un Malagasy. Il s’agit du milieu de terrain Andriamirado Andrianarimanana plus connu par tous sous le sobriquet de Dax.  L’unique réalisation du match est un but de Masoabi Nkoto qui a ouvert le score à la 9e minute. Ce dernier a profité d’un léger cafouillage dans la surface de Jean de Dieu Randrianasolo alias Leda, le portier malagasy pour pousser le cuir au fond des filets.

Mais après cela, l’équipe du Lesotho subissait les assauts des Barea, plus que jamais déterminés à égaliser malgré la fatigue, qui se faisait sentir après 10 journées de compétition. Rabeson Fetraniaina dit Mika a eu une belle occasion de permettre aux Malagasy de recoller au score à la 37e minute mais sa frappe décroisée n’inquiétait nullement le portier adverse. Moses Maliehe, le sélectionneur du Lesotho procédait à quelques changements en renforcant ses défenses mais cela n’atténuait guère l’envie des Malagasy de recoller au score. Bien au contraire, les tentatives d’incursion se multipliaient. Bien que dans la construction, les partenaires de Dax s’en tiraient admirablement, c’est dans la finition qu’ils rencontraient des soucis. C’est donc sur ce score étriqué que le Lesotho rentre au pays, la médaille de bronze autour du cou. Les Malagasy, eux, ne rééditeront pas  l’exploit de 2015 quand ils s’étaient offert la médaille de bronze.  Zimbabwe sacré pour  la sixieme fois Le Zimbabwe vient de gagner son sixieme titre dans la compétition après avoir battu la Zambie 3-2 en finale hier. Le portier de l’équipe vainqueur, Goerge Chigova a été élu meilleur gardien, tandis que le soulier d’or a été attribué à Onkabetse Makgantal de Lesotho.  L’Afrique du Sud conserve son bien L’Afrique du Sud termine 5e de la Cosafa Castle Cup. Les Bafana Bafana ont remporté la finale du Plate vendredi au New Peter Mokaba. Les protégés de Stuart Baxter sont venus à bout du Botswana sur le score de 3-0.

  Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff