Publié dans Sport

Jeux olympiques d’hiver - Mialitiana Clerc, la seule athlète malagasy à Pyeongchang

Publié le mercredi, 07 février 2018

Jour J-2 de l’ouverture des  Jeux de Pyeongchang en Corée du Sud.  Mialitiana Clerc sera la seule athlète malagasy en lice à cet évenement sportif qui aura lieu du 9 au 25 février. 12ans après les Jeux olympiques de Turin, Madagascar revient dans la compétition grâce à Mialitiana Clerc.  Et pas avec un wild-card mais elle a bien mérité sa participation en allant décrocher sa qualification de ses propres efforts  bien des mois avant l’ouverture des Jeux.

Evoluant en Genève, elle décide d’endosser le maillot de l’équipe nationale à cette olympiade d’hiver. Malgré une bonne intégration dans son pays d'adoption qu'est la France, elle a décidé de porter les couleurs malagasy.  Elle sera ainsi le porte-drapeau de la délégation malagasy lors du traditionnel défilé, ce vendredi au stade olympique de PyeongChang. Elle entrera en lice le 12 février avec le slalom géant et le 14 février avec le slalom spécial. 
Douze ans plus tard après 2006 à Turin, Madagascar renoue avec les Jeux olympiques d’hiver. Ainsi, la Grande île sera bel et bien représentée dans deux jours. Cela grâce à la jeune Mialitiana Clerc qui n’a que 16 ans seulement, mais qui a décroché sa qualification. Elle sera en action le 12 février.  Elle fera la fierté de tout un pays.
« Je suis très content de savoir que la Grande île est présente aux Jeux. Vous êtes les bienvenus à Pyeongchang. Le peuple coréen encouragera la délégation malagasy sur place », a déclaré le premier ambassadeur de la République de Corée à Madagascar, Lim Sang Woo, hier lors de sa rencontre avec la presse à l’hôtel Le Louvre Antaninarenina.
Ces jeux de 2018 seront également historiques car ils démontreront la valeur du sport en tant que vecteur de réconciliation. Et d’ajouter
« C’est une édition pour la réconciliation entre les deux Corées où, nous alignerons une équipe ensemble dans plusieurs disciplines. Ainsi la Corée du Sud et la Corée du Nord vont marcher ensemble avec un drapeau unique. Le souhait des peuples coréens est qu’un jour il n’y aura plus de Corée du Sud et Corée du Nord mais une Corée unique », a-t-il poursuivi.  Notre interlocuteur a conclu qu’une relation étroite se tisse entre Madagascar et la Corée du Sud. Ce lien s’est renforcé dans le domaine du sport mais beaucoup de projets pourront se réaliser aussi bien dans le domaine économique que social. « C’est la raison de l’existence de l’ambassade de Corée dans le pays depuis 2ans », explique Lim Sang Woo.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ecole nationale de la magistrature - La Cnidh exige une annulation des examens
  • Andry Rajoelina Pas d’excuses pour Rajaonarimampianina
  • Sefafi - Les caméléons politiques au pilori !
  • Epidémie de peste - Le pire est à venir
  • Team Building gouvernemental - Mahafaly Olivier Solonandrasana tacle Rolly Mercia
  • Agence Malagasy de développement économique - Peu de réalisations concrètes
  • Team building à Mantasoa - Au bord d’un lac artificiel entouré d’énigmes
  • Energie verte - Mialy Rajoelina, leader de l'Afrique
  • Gouvernement - Un « team building » sous le signe de l’hypocrisie
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Grosse inquiétude sur le salaire de février

La Une

Editorial

  • Mauvais augure
    Signal raté. De source bien informée, les autorités en tant que supérieurs hiérarchiques, auraient (le conditionnel est de rigueur) refusé la démission du directeur général de l’Autorité de la régulation des marchés publics (Armp), Philibert Tovoherihavana. En effet, le Dg de l’Armp, sous la pression des attaques virulentes de l’opinion à travers les réseaux sociaux et celles de la presse audio-visuelle et écrite, aurait (toujours au conditionnel) déposé auprès de madame le ministre des Finances et du Budget (Mfb) la demande qu’il soit écarté de ses fonctions. Le Mfb, Mme Vonintsalama Andriambololona, le patron, aurait apposé une fin de non-recevoir à la requête.  A notre humble niveau et si les erreurs s’avéraient exactes, nous ne pouvons que reconnaître la noblesse d’esprit du Dg incriminé. Il mettrait en avant le respect de l’éthique et de la déontologie de la responsabilité. Une charge aussi complexe que stratégique comme celle de la gestion…

A bout portant

AutoDiff