Publié dans Sport

Jeux olympiques d’hiver - Mialitiana Clerc, la seule athlète malagasy à Pyeongchang

Publié le mercredi, 07 février 2018

Jour J-2 de l’ouverture des  Jeux de Pyeongchang en Corée du Sud.  Mialitiana Clerc sera la seule athlète malagasy en lice à cet évenement sportif qui aura lieu du 9 au 25 février. 12ans après les Jeux olympiques de Turin, Madagascar revient dans la compétition grâce à Mialitiana Clerc.  Et pas avec un wild-card mais elle a bien mérité sa participation en allant décrocher sa qualification de ses propres efforts  bien des mois avant l’ouverture des Jeux.

Evoluant en Genève, elle décide d’endosser le maillot de l’équipe nationale à cette olympiade d’hiver. Malgré une bonne intégration dans son pays d'adoption qu'est la France, elle a décidé de porter les couleurs malagasy.  Elle sera ainsi le porte-drapeau de la délégation malagasy lors du traditionnel défilé, ce vendredi au stade olympique de PyeongChang. Elle entrera en lice le 12 février avec le slalom géant et le 14 février avec le slalom spécial. 
Douze ans plus tard après 2006 à Turin, Madagascar renoue avec les Jeux olympiques d’hiver. Ainsi, la Grande île sera bel et bien représentée dans deux jours. Cela grâce à la jeune Mialitiana Clerc qui n’a que 16 ans seulement, mais qui a décroché sa qualification. Elle sera en action le 12 février.  Elle fera la fierté de tout un pays.
« Je suis très content de savoir que la Grande île est présente aux Jeux. Vous êtes les bienvenus à Pyeongchang. Le peuple coréen encouragera la délégation malagasy sur place », a déclaré le premier ambassadeur de la République de Corée à Madagascar, Lim Sang Woo, hier lors de sa rencontre avec la presse à l’hôtel Le Louvre Antaninarenina.
Ces jeux de 2018 seront également historiques car ils démontreront la valeur du sport en tant que vecteur de réconciliation. Et d’ajouter
« C’est une édition pour la réconciliation entre les deux Corées où, nous alignerons une équipe ensemble dans plusieurs disciplines. Ainsi la Corée du Sud et la Corée du Nord vont marcher ensemble avec un drapeau unique. Le souhait des peuples coréens est qu’un jour il n’y aura plus de Corée du Sud et Corée du Nord mais une Corée unique », a-t-il poursuivi.  Notre interlocuteur a conclu qu’une relation étroite se tisse entre Madagascar et la Corée du Sud. Ce lien s’est renforcé dans le domaine du sport mais beaucoup de projets pourront se réaliser aussi bien dans le domaine économique que social. « C’est la raison de l’existence de l’ambassade de Corée dans le pays depuis 2ans », explique Lim Sang Woo.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ
  • Promulgation des lois électorales - La Constitution violée pour la énième fois
  • Négociateur du HVM - Maharante Jean de Dieu, une personnalité clivante
  • Initiative pour l'Emergence de Madagascar - Un premier forum international à Antananarivo

Editorial

  • Point de droit
    Aristote (384-322), un philosophe de la Grèce antique, l'auteur de la célèbre pensée « l'homme est un animal politique », dans son exposé thématique sur la vertu, prônait le concept du « juste milieu ». Il invitait toujours l'homme à chercher la médiane entre un « par défaut » et un « excès ».Une philosophie qui avait largement contribué ou influencé à la conception de la pensée occidentale. Une sagesse que le monde de l'Ouest, par la voie du dialogue, tente de prioriser autant que possible. La recherche du consensus marque les progrès dans toute démarche de règlement de conflit. On bannit toute tentative au fanatisme et à l'intégrisme.

A bout portant

AutoDiff