Publié dans Sport

Football- Super coupe Telma - Voambola Jeannot chez les Fosa

Publié le mardi, 09 janvier 2018

Le stade Alexandre Rabemananjara Mahajanga sera en ébullition cette fin de semaine, le 14 janvier en vue de la manche aller de la Telma super coupe de Madagascar.  La Cnaps sport Itasy, champion de Madagascar en titre et les Fosa junior Fc vainqueurs de la Telma coupe de Madagascar s'opposeront à travers cette rencontre.  Le match retour  se disputera à Antananarivo dans le complexe sportif et culturel de la Cnaps  à Vontovorona le samedi 20 janvier.

Deux chocs qui sentent la poudre. Ces matches entrent également dans la préparation des deux équipes pour le compte de  la campagne africaine. Effectivement, les deux équipes ont appelé des renforts pour consolider leur formation.  Des renforts autorisés par la Fédération malagasy de football (FMF), et que les clubs pourront déjà mettre en œuvre dès la super coupe.
Chez les Fosa,  l'entraineur Bob Kootwijk a sollicité le service de Nônô Voambola, l'attaquant du Cosfa en vue de la préparation de leur campagne. 
De son côté, la Cnaps sport Itasy a aussi été renforcée par ses éléments qui évoluent au sein de la ligue Analamanga. Si on ne cite que  « Rafotsy volo » et d'autres mais les noms n'ont pas encore été dévoilés officiellement par les dirigeants. Chacune des deux équipes est à  fond dans sa préparation sportive. Les joueurs font totalement confiance au staff technique quant aux éventuelles décisions  à prendre.
Rappelons que les caissiers ont hérité du Kcca de l'Ouganda tandis que les Fosa défieront les Léopards Fc de Kenya en coupe. Les deux équipes malagasy lorgnent d'aller le plus loin possible dans ces deux compétitions. Pour la 6eme fois, la Cnaps sport Itasy a réussi à se qualifier pour les 16e de finale l'année dernière. Cette fois, les protégés de Typet Andriambololona veulent pousser encore plus loin leur limite.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM
  • Projet rocade Est et Nord-Est - Enfin le lancement officiel
  • Présidentielle 2018 - La France pour une élection libre, inclusive et transparente
  • Grande Messe à Toamasina - Le Cardinal Tsarahazana crève l’abcès sur les mensonges d’Etat
  • Secteur énergétique - Haro du SEFAFI sur les mauvaises pratiques

Editorial

  • Horizon…2019 !
     Emergence, terme fétiche en cette fin de mandat du régime en place. Tellement, les barons aux cravates bleues terminent leur funeste parcours en coulant le pays. On dit qu’un objet émerge quand il remonte en surface et se trouve en contact avec l’air. Pour un homme, entièrement sous l’eau, le terme « émergence » indique pour lui l’idée d’une remontée en surface et lui offre la possibilité de pouvoir respirer l’air. Madagascar, en cinquante-huit ans d’indépendance, sauf la petite parenthèse des années 60, ne cessa de dégringoler. Une descente aux… enfers qu’aucun régime démocratiquement élu n’avait pas pu stopper tout au moins ralentir. En effet, à partir des années 70, le « navire Madagascar » commença à prendre de l’eau. Le comble du malheur, le drame s’aggrave d’année en année. La Deuxième République, le principal tombeur du pays, détruit tout. La dictature rouge de l’Amiral Didier Ratsiraka coula la Grande île. Le régime socialiste…

A bout portant

AutoDiff